Envoyer à un ami

OSI-Panthera publie ses résultats d'étude par piège photographique !

Voici une étude menée de façon participative de la collecte des données à leur valorisation ! ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

OSI-Panthera publie ses résultats d'étude par piège photographique !

Voici une étude menée de façon participative de la collecte des données à leur valorisation ! ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Accueil > Actualité > OSI-Panthera publie ses résultats d'étude par piège photographique !

Cet article est le fruit des sciences participatives sciences participatives Les sciences participatives et sciences citoyennes sont au cœur de notre projet. En effet, c’est un moyen ludique et citoyen de compléter des travaux scientifiques.

Lors des différentes missions, nous regroupons les données que nous avons récoltées et les partageons avec le monde de la recherche. Cela permet à tous ceux qui sont intéressés par la recherche scientifique, sans pour autant avoir une implication directe dans la recherche, de s’informer des dernières avancées
Votre action contribue donc à l’avancée de la science !


L’exercice de vulgarisation scientifique prend différentes formes. Il peut s’agir de l’observation de différentes espèces animales : oiseaux, insectes, reptiles et mammifères, afin de les répertorier. Cela peut également s’appliquer à la biodiversité marine. La vulgarisation peut également être appliquée à la géologie grâce au développement des technologies satellites qui se sont démocratisées grâce à l’essor du drone (géo-référencement), et même dans le domaine de l’astronomie par la cartographie du ciel.

Les possibilités sont nombreuses et ne demandent qu’à être saisies.

L’expérimentation des nouvelles technologies de collecte scientifique fait partie intégrante de nos séjours. L’utilisation de la photographie numérique, des Spectrophotomètres, ainsi que de microscopes et de drones font partie du matériel que nous mettons à disposition dans nos colonies de vacances.
Les séjours que nous proposons sont aussi variés que les outils scientifiques à notre portée : observation de l’éclipse totale aux Etats-Unis en 2017, suivi des cétacés à Tahiti, ou encore découverte de la somptueuse panthère des neiges au Kirghizstan sont au programme.
de la récolte des données jusqu’à l’analyse et la valorisation de celles-ci !
Il porte sur les résultats obtenus par pièges photographiques dans la réserve de Naryn (Kirghizstan) entre 2016 et 2019 et permet d’établir un premier état des lieux officiel de la population de panthères des neiges dans cette réserve.
Bonne lecture !

Merci à toute l’équipe qui a permis à cet article de voir le jour et à vous tous pour votre soutien.

Rode et al. 2021

Population monitoring of snow leopards using camera trapping in Naryn State Reserve, Kyrgyzstan, between 2016 and 2019
Julie Rode, Claire Lambert, Lucile Marescot, Bastien Chaix, Julie Beesau, Suzanne Bastian, Joldoshbek Kyrbashev, Anne-Lise Cabanat 2021
est publié dans le journal Global Ecology and Conservation et accessible à tous !

Bonne lecture :-)
(Retrouvez ici les productions scientifiques de notre programme http://osi-panthera.org/-Rapports-s... )

Cette recherche participative a vu le jour grâce à l’implication de nombreux participants et membres du programme dans la collecte de données mais aussi pour certains, à leur retour d’expédition, dans l’analyse des images et la rédaction de l’article.

Comparaison du motif de pelage des panthères des nieges.

Cet article traite de l’analyse des images de panthères des neiges obtenues par pièges photographiques dans la réserve de Naryn, Kirghizie, entre 2016 et 2019.
Il faut savoir qu’en dehors des études génétiques, l’identification des panthères des neiges est également possible à partir des motifs dessinés par les ocelles de leur pelage. Tout comme nos empruntes digitales, chaque individu à un motif qui lui est propre.

Pour les mois à venir nos efforts se concentrent à présent sur l’analyse des données recueillies pendant cette magnifique saison de terrain 2021 et la valorisation des données génétiques recueillies dans la réserve de Sarychat de 2011 à 2018.
La poursuite de l’étude par pièges photographiques nécessite d’étendre nos zones d’étude dans ces réserves, ce qui implique l’achat de nouveaux pièges photographiques. (Tout don au programme, ne serait-ce que quelques dizaines d’euros, permettra l’avancée de cette étude.
Si vous voulez nous donner un petit coup de pouce, c’est par ici https://www.osi-start.org/fr/sur-le....
Merci et Za Panthera !
).

Nos partenaires

Voir également