Pisteur des AlpesNiveaux 1 à 4

Spécial Nouvel-An et Février : En raquettes sur la piste de la faune des Alpes, des chamois aux cerfs en passant par l'hermine, le tétras et (...) Voir descriptif détaillé

Pisteur des AlpesNiveaux 1 à 4

Spécial Nouvel-An et Février : En raquettes sur la piste de la faune des Alpes, des chamois aux cerfs en passant par l'hermine, le tétras et (...) Voir descriptif détaillé

Biodiversité - 7 jours - Suisse
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Les raquettes à neige, c’est fun ... et c’est aussi le meilleur moyen de pister les animaux sauvages des forêts et des montagnes ! Venez donc nous rejoindre pour étudier les populations de cerfs et de chamois en rapport avec le retour des grands prédateurs (loups et lynx) dans les Alpes.

Le Séjour

Savez-vous que les Alpes voient actuellement le retour de deux grands prédateurs : le loup et le lynx ? Ce retour va sûrement s’accompagner de grands changements dans les populations de leurs proies (cerfs, chevreuils, chamois...), mais que savons-nous des conséquences sur la biodiversité de nos montagnes ? Le retour des grands prédateurs est-il un bienfait pour la biodiversité comme l’assurent leurs défenseurs ? Ou va-t-il au contraire provoquer une disparition de certaines espèces comme le prétendent d’autres personnes ?

C’est pour répondre à ces questions que nous te convions sur le séjour « Pisteurs des Alpes » dans le Val d’Anniviers en Suisse Colonie de vacances
Valais
Suisse
L’ONG Objectif Sciences International propose chaque année plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, avec différentes thématiques (faune & flore, architecture, paléontologie, géologie, drones...). Vous trouverez des informations en suivant ce lien sur les séjours nature.
. Nous partirons donc en raquettes sur la piste des animaux sauvages des forêts et des montagnes pour faire un état des lieux de leurs populations. Les années suivantes, nous pourrons ainsi étudier l’évolution avant et après le retour prochain des grands prédateurs dans cette vallée.

© OSI : Sierre Annivers.ch,Wikipedia/AlanStewart

Prépare-toi donc à une enquête au cœur de la montagne enneigée où nos raquettes nous mèneront en dehors des sentiers battus pour pister empreintes, restes de repas, poils, crottes et autres indices de passages des animaux sauvages. Autant d’énigmes à résoudre : qui est passé par là, combien étaient-ils, que faisaient-ils ? Bref, tu pourras devenir un vrai « Pisteur des Alpes » !

Mais nous n’oublierons pas aussi de chercher les animaux eux-mêmes ! Affûts, longues-vues d’observation et balades matinales nous permettront de surprendre quelques-uns de ces magnifiques animaux que sont cerfs, aigles royaux ou hermines au pelage blanc !

Les Observations Astronomiques !

Enfin, été comme hiver, nous avons la chance de pouvoir visiter et profiter de l’observatoire François-Xavier Bagnoud implanté à Saint-Luc. Il possède, entre autre, un télescope de 600 mm et des animateurs spécialistes et passionnés qui collaborent avec l’ONG Objectif Sciences International.

Se trou­vant dans un site renommé pour la pureté et la sta­bi­lité de son atmo­sphère, l’observatoire est des­tiné aussi bien à l’astronome ama AMA
Année Mondiale de l'Astronomie
L’Année Mondiale de l’Astronomie est un évènement international où tous les astronomes se réunissent pour réaliser un bilan de leurs recherches. C’est aussi l’occasion de fêter, le 400e anniversaire de l’utilisation de la première lunette par Galilée. Chaque année partez en Vacances d’Astronomie dès l’âge de 7 ans.
­teur dési­reux de tra­vailler d’une manière presque pro­fes­sion­nelle, qu’au simple curieux et aux écoles. Pourvu de nom­breux ins­tru­ments (téles­cope de 60 cm avec caméra CCD, lunette de 15 cm, hélio­stat), il peut servir de jour comme de nuit.

Le bâtiment principal abrite un audi­to­rium d’une trentaine de places dis­po­sant d’un équipement audio-visuel com­plet. D’autres ins­tal­la­tions comme une petite biblio­thèque, une sta­tion de tra­vail reliée à inter­net, un ate­lier, un labo photo, une cuisine et un dortoir de 6 lits complètent l’observatoire.

Les groupes d’Objectif Sciences International étant composés d’amoureux des sciences, passionnés par les étoiles, nous sommes accueillis autour de projets d’observation un peu plus poussés que la moyenne, afin de vous donner toute satisfaction !

Le Village de St-Luc est un village de montagne qui vit au rythme des Planètes, des Etoiles et des Galaxies ! Aux détours des rues, vous découvrirez Mars, Pluton, le soleil, Venus... peints sur les murs. Tandis que certains chalets portent des noms... galactiques.

Saint-Luc et le val d’Anniviers nous offrent donc une richesse tant historique que géologique, architecturale et bien évidemment biologique, dans un contexte humain assez bien intégré à l’environnement : Idéal pour assouvir notre curiosité !

Fête du Nouvel-An

Sur les séjours de décembre, nous fêtons le Nouvel An comme il se doit, et sur les séjours d’été, nous fêtons la fête nationale suisse Colonie de vacances
Valais
Suisse
L’ONG Objectif Sciences International propose chaque année plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, avec différentes thématiques (faune & flore, architecture, paléontologie, géologie, drones...). Vous trouverez des informations en suivant ce lien sur les séjours nature.
du 1er août, vraiment typique en ces altitudes de montagnes.

Le 31 décembre à Minuit, les Feux d’Artifices inondent la Vallée, c’est féerique. On construit des lanternes suédoises dans la neige.

Biodiversité :

Dans le Val d’Anniviers, pour favoriser la présence du tétras lyre, les landes de rhododendrons, de myrtilliers, de genévriers nains au sein du pâturage boisé ont été volontairement conservées et préservées des dérangements dûs à l’activité de l’homme.

Et lorsque l’on s’intéresse aux animaux présents dans cette vallée en plus des tétras-lyres, on remarque une montagne peuplée de bouquetins, de chamois, renards, marmottes, fouines, gélinottes, perdrix des neiges, hermines, belettes, écureuils, picnoir, pic-vert, pic-épeiche, faucons crécerelles et blaireaux. On s’étonnera alors devant une telle abondance et on se demandera si ces animaux existent encore tous dans la vallée. On vous répondra que oui. Et qu’aucun de ces animaux ne s’y trouve sur la liste des espèces menacées. Même la gélinotte, qui est la fierté de la vallée, est encore abondante.

© OSI : Berggeist007/pixelio.de, Erich Keppler/pixelio.de, Sylvain ALLOMBERT

Et le Lynx et le Loup dans tout ça ? Et bien ils sont partout, en Italie, en France, en Suisse, et... ils circulent aussi en traversant le Val d’Anniviers. Si les séjours sur les Traces d’Animaux qui sont organisés dans cette vallée-miracle par Objectif Sciences International se sont donnés pour but d’en apprendre plus sur ces espèces emblématiques, les autres séjours de vacances Séjours de Vacances Il s’agit de vrais séjours où vos enfants pourront à la fois découvrir le domaine scientifique de leurs choix mais également partir dans une région de leur pays ou du monde qu’ils ne connaissent pas. Objectif Sciences International propose une large gamme de séjours pour les vacances de vos enfants selon le lieu et le domaine scientifique. Ils pourront choisir entre un stage de sept, quatorze et vingt huit nuits, et faire des combinaisons entre les différents domaines scientifiques. proposés dans le Val d’Anniviers vous permettront aussi de découvrir ces autres facettes naturelles (géologie et mines de cristaux, archéologie Archéologie L’archéologie est l’étude de l’Homme de la préhistoire à nos jours. Chaque année, dès 7 ans, partez en vacance avec nos séjours archéologiques , climatologie, glaciers, architecture...).

Le Projet de Recherche

L’objectif premier de ce projet de recherche est de tenter de recenser et d’évaluer les populations de la grande faune (cerfs, chevreuils, chamois...) dans notre secteur d’étude, situé dans les montagnes au-dessus de notre hébergement. Dans quel but ? Et bien pour participer au Programme de Recherche de OSI BIODIVERSITA sur l’évolution de la biodiversité dans le Val d’Anniviers en relation avec le retour des grands prédateurs. Loup et lynx étant présents à peu de distance du Val d’Anniviers, et étant donné leur dynamique de population actuelle, il est certain que leur retour dans cette vallée aura lieu d’ici quelques années tout au plus. Ces données récoltées en hiver nous permettront ainsi d’évaluer l’évolution des populations de grands mammifères avant et après le retour des grands prédateurs.

Ces données seront ensuite combinées avec les données récoltées l’été lors de nos séjours « A l’affût de la Biodiversité », afin de pouvoir évaluer l’impact (positif ou négatif) des grands prédateurs sur la biodiversité, qu’il s’agisse de leur impact sur les grands mammifères ou sur les plantes et les insectes.

Enfin, d’un point de vue méthodologique, il s’agit de mettre au point des méthodes de suivi de la grande faune, efficaces et adaptées à des groupes de personnes débutantes mais motivées. En effet, notre connaissance très partielle de la biodiversité en lien avec laquelle nous vivons vient en grande partie du peu de spécialistes capables de l’étudier : développer les initiatives citoyennes d’étude de la biodiversité est donc un enjeu majeur ! Plus vous serez à savoir étudier la biodiversité et mieux ça sera.

© OSI : Wikipedia/US National Park Service, OSI, Wikipedia/Steven Hint, Wikipedia/Frederik Vandaele

Concept Appris sur le séjour

Ecosystèmes - Biologie des populations - Indices de présence - Mammifères terrestres - Suivi animal - Traces d’animaux - Analyse quantitative - Analyse qualitative - Chaines alimentaires - Biotope - Comportements - Stratégies d’adaptation - Transects - Cartographie - Mammalogie - Milieux naturels - Inventaire de la biodiversité - Comptage -

Le Matériel Utilisé

Carte topographique - Jumelles - Loupe de terrain - Loupe binoculaire - Piège photographique - gps - Clés de détermination - Boussoles - Moulage pour empreintes - Boites à échantillonnage - Carnet de terrain - Guides d’identification et de vulgarisation - Raquettes à neige - Longue-vue d’observation

Le lieu

Le village montagnard de Saint-Luc se situe dans le val d’Anniviers, vallée sauvage et charmante du Valais Suisse. Les sommets environnants culminent au-dessus de 3’000 m dont 4 au dessus de 4’000 mètres ! et nous pouvons y contempler le Cervin (Matterhorn) montagne la plus célèbre de Suisse. La géologie est particulièrement riche dans cette vallée, dû, entre autre, à la formation des Alpes, et cet endroit a ainsi connu une forte activité minière du temps de la préhistoire (cristaux, métaux...). Aujourd’hui, il est possible de visiter certaines mines avec Objectif Sciences International et les divers minéraux affleurent. D’ailleurs, l’un d’entre eux est un peu spécial... car il brille la nuit !

Le cadre de montagne est magnifique en été comme en hiver. Que nous regardions depuis la fenêtre ou que nous partions en ballade, les lacs, cols, sommets et prairies d’altitudes sont époustouflants. Il y a encore de nombreux glaciers, comme celui du Moiry, au pied duquel nous allons bivouaquer l’été. Le gigantisme de cette eau endormie se reflétant dans le miroir d’un lac d’altitude, associé aux vues d’altitudes provoquent toujours une certaine émotion. La biodiversité qui pousse, qui court et qui vole est elle aussi remarquable et abondante, de la flore alpine aux aigles royaux, cerfs et autres criquets originaux. Ainsi, c’est le cadre idéal pour apprendre toutes les étapes de la randonnée et de la gestion d’un feu de camp.

Dans le val d’Anniviers, il n’y a que quelques villages rustiques, et c’est une vallée assez préservée, bien qu’habitée depuis fort longtemps. En effet, la vallée a une riche histoire. On peut y trouver deux sites de pierres à cupules, vestige mystérieux du néolithique, et de nombreux moulins du XVIIIe siècle, témoins d’une forte activité autour de la farine de seigle. Vous le verrez, l’architecture rustique est très particulière et complètement adaptée aux contraintes propres à cet étage montagnard.

L’hiver, Saint-Luc/Chandolin est une grande station de ski adaptée aux débutants comme aux confirmés, qui permet de skier ou surfer devant de superbes paysages.

Un avantage important du lieu est le bus de La Poste Suisse qui nous permet de nous déplacer facilement dans toute la vallée, en limitant notre empreinte carbone.

Cette vallée bénéficie d’une vue magnifique et d’une ambiance accueillante.

L’hiver, les pistes adaptées à tous sont bien enneigées et fourniront des défis pour les skieurs de tous les niveaux. Et tout ça, sous le Soleil écrasant du Valais !

L’été, c’est le cadre littéralement féerique du Valais dans sa plus grande expression qui vous accueille : Sommets à plus de 4’000 mètres, Biodiversité foisonnante, paysages magiques, et aventures à foison.

Tandis que les parents en profiteront pour déguster parmi les meilleurs vins au monde ; ces vins liquoreux, vins doux, blancs secs du Valais, vins rouge anciens... qui bénéficient du plus grand ensoleillement de la zone centrale de l’Europe de l’Ouest et des jeunes roches alpines...

...les enfants et les adolescents tireront partis, quand à eux, d’un formidable terrain de jeu aussi bien adapté aux sciences qu’aux plaisirs... du ski ou des raquettes en hiver, de la randonnée, de l’escalade, de la spéléologie et de la montagne en été.

Et oui, les parents aussi pourront skier sur les séjours d’hiver, et plutôt deux fois qu’une !

St-Luc : Entre ciel et terre, la station des étoiles

© OSI : sierre-anniviers.ch

Imaginez un large balcon confortablement installé dans la ligne de mire du Cervin et de tous ses imposants confrères... Imaginez ce même balcon inondé d’un soleil insistant qu’on n’oserait repousser... Imaginez un balcon sur lequel, il est autorisé de s’évader à volonté et d’où l’on peut sentir, si on se laisse bercer, la densité, l’énergie, la symphonie des couleurs et l’odeur de la folle nature environnante. Imaginez que cet endroit existe. Ce balcon, c’est St-Luc.

St-Luc, c’est le charme du passé qui se mélange à l’excitation saine de la vie à la montagne. St-Luc, c’est le centre géographique et astronomique du Valais. A St-Luc, en se baladant sur le sentier des planètes, on est entre ciel et terre. On prend la dimension de notre monde, où les planètes sont alignées comme dans le système solaire en respectant l’échelle des grandeurs et des distances. Et puisque vous aurez la chance de regarder dans le télescope, vous irez jusqu’à toucher les étoiles. St-Luc c’est tout ça... et plus encore. Mais venez plutôt voir par vous-même...

Le plus grand domaine skiable du Val d’Anniviers :

Quand, au petit matin, le soleil se conjugue à la neige fraîchement tombée, personne ne peut se soustraire à cette magie blanche. Le plaisir de la descente est décuplé par la grandeur du décor... Bienvenue sur le domaine skiable St-Luc/Chandolin !

Face au panorama grandiose des sommets environnants culminants à 4’000 mètres, les pistes de ski de St-Luc / Chandolin, situées entre 1650 et 3000 mètres d’altitude, offrent aux skieurs de tous niveaux :

  • un enneigement assuré par des canons à neige
  • 75 km de pistes de ski
  • 1 funiculaire, 2 télésièges, 13 téléskis
  • 1 snowpark
  • 1 piste de luge de 3,5 km
  • bus-navettes gratuits


© OSI : OSI, sierre-anniviers.ch

Le Quotidien sur Place

Un pisteur, ce n’est pas fait pour pantoufler à côté du feu ! Un maximum de temps sera donc passé dans la nature à chercher, identifier, dénombrer et localiser traces et indices de la faune sauvage ! Alors un sac à dos, des vêtements chauds, un carnet de terrain, des jumelles, un GPS, une longue-vue et c’est parti pour une prospection au grand air !

Mais une prospection c’est quoi ? C’est un temps d’observation où nous allons aiguiser nos 5 sens et notre curiosité pour dénicher et découvrir empreintes dans la neige, excréments, restes de repas ainsi que tous les animaux que l’on pourra surprendre ! Et une fois que nous serons familiarisés avec tout cela, nous pourrons mettre au point des méthodes pour essayer de quantifier toutes nos observations afin d’évaluer l’abondance de chaque espèce.

Quand le temps sera moins clément, nous aurons tout de même de quoi faire au LINABIO (notre super Laboratoire d’Identification Naturaliste Biodiversita) : classer nos échantillons, vérifier nos identifications à l’aide de la grande bibliothèque naturaliste, répertorier nos découvertes sur une carte... Et il s’agira aussi de réfléchir aux données récoltées afin de faire le point sur l’avancée de notre projet et de mieux cibler nos futures recherches.

Mais même les pisteurs ont besoin de se détendre : tout cela sera donc ponctué d’une myriade d’activités extra-scientifiques telles que grands jeux, soirées, ateliers de découvertes et autres activités sportives, sans oublier les chocolats chauds pour réconforter nos sportifs !

© OSI

L'Équipe

Sylvain Allombert est le responsable scientifique et technique du Programme de Recherche « Biodiversita » et des séjours « Pisteurs des Alpes ». Une thèse de doctorat en écologie entre la France et le Canada lui fera découvrir sa vocation : la vulgarisation des connaissances scientifiques sur la Biodiversité. C’est dans une association qu’il pourra développer ses compétences dans ce domaine, travaillant avec tous types de public, des jeunes enfants aux professionnels.

Au niveau naturaliste, c’est un généraliste ayant exercé comme ornithologue, entomologue ou écologue, en touchant également d’autres domaines comme la botanique, les mammifères, les reptiles ou les amphibiens.

Sur ce séjour, Sylvain sera en charge de l’organisation des activités scientifiques, mais fera aussi office de conseiller spécial « oiseaux » et « traces d’animaux » pour nos enquêteurs en herbe ! Ses connaissances extrêmement diversifiées sur le monde naturel ne manqueront pas de satisfaire la curiosité des participants !

Parrains

Elise MARC, Championne médaillée de Paratriathlon
ancienne participante des Vacances Scientifiques d’Objectif Sciences International

« Suite à mon accident lorsque j’étais pré-ados, c’est après, sur un séjour Objectif Sciences International en 2006 que j’ai donné mes premiers coups de pédale. Je tiens à remercier leurs éducateurs pour leur capacité d’écoute et leur goût à relever des défis. Ils m’ont ainsi fait passer un très bon séjour ! »

L'Hébergement

Notre hébergement dans le val d’Anniviers est le Grand Hôtel du Cervin. Magnifique hôtel datant de la romantique des Alpes, qui fût construit en 1883 et qui est aujourd’hui classé bâtiment historique par le Valais. Cet hôtel, qui se trouve au cœur de Saint-Luc, offre une situation qui nous permet d’accéder très facilement aux pistes en hiver et aux randonnées en été, car nous sommes à moins d’une quinzaine de minutes à pied du funiculaire. Cela nous permet aussi d’aller à l’observatoire astronomique qui se trouve en haut du funiculaire, et d’avoir le funiculaire rien que pour nous en pleine nuit, sacrée expérience ! Ceci nous permet de réduire nos déplacements et notre bilan carbone. De plus, nous avons facilement accès au bus de La Poste Suisse qui dessert tous les points importants de la vallée.

L’intérieur du Grand Hôtel du Cervin a été régulièrement entretenu depuis sa construction initiale, et a été rénové en respectant l’histoire et l’architecture de ce lieu. Nous utilisons des chambres spacieuses de quatre lits avec deux lits superposés dans les chambres d’enfants, et d’un lit double dans les chambres des parents. Cette grande bâtisse nous permet d’avoir de nombreux espaces pour nos activités, ou juste pour flâner.

Les repas sont pour la plupart typiques, de la cuisine montagnarde à la cuisine italienne. Nous avons la chance d’avoir une raclette traditionnelle une fois par semaine (ici ce sont de grandes meules de fromage qui fondent, mais nous n’en dirons pas plus). C’est donc dans une atmosphère familiale et chaleureuse que nous vivrons dans cet hôtel historique, au cœur de la culture Suisse et surplombant une magnifique vallée.

Ce Centre accueille parents et enfants sur des Séjours de Vacances Famille en Juillet, en Août, à Nouvel-An, en Février et à de nombreux autres moments dans l’année (ascensions en septembre, fleurs de montagne en juin...).

Le Val d’Anniviers se trouve au Sud de Sierre (Suisse), au Sud-Est du canton du Valais, où le Rhône prend sa source. Le Valais se trouve à l’Est du Lac Léman, après avoir passé Genève et Lausanne.

Pour arriver sur place vous pouvez :

FAQ

Posez une question

Est-ce que l’on verra tous les grands animaux (chamois, cerf, hermine...)

D’une semaine à l’autre nous ne les verrons pas forcément tous. Nous allons chercher leurs traces et leurs indices, étudier leurs habitudes, mais ces animaux restent sauvage et donc, parfois difficiles à voir. Les affûts nous permettront certainement d’en voir certains, nous pourrons peut-être en surprendre d’autres en journée, mais rien n’est jamais garanti dans la Nature Sauvage !

Répondre à ce message

Les randonnées en raquettes seront-elles éprouvantes physiquement ?

Non pas trop, car nous aurons la chance de pouvoir faire le plus souvent la montée grâce au téléphérique situé très près de notre hébergement. Celui-ci est idéalement placé et nous permettra d’accéder facilement à de nombreuses zones d’étude. Cela veut dire que les participants n’auront souvent que la descente à faire, le plus facile et le plus ludique ! Mais cela dépendra bien sur aussi des participants ; Les participants les plus motivés pourront choisir des itinéraires plus sportif s’ils le désirent, sans que les participants débutants ne soient obligés de les suivre (et ceci grâce à notre fort taux d’encadrement).

Répondre à ce message

Faut-il déjà savoir faire des raquettes pour venir à ce camp ?

Non, faire des raquettes n’est pas difficile, il suffit de savoir marcher pour commencer !

Répondre à ce message


Posez une question

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également