Envoyer à un ami

Le Taal, Comment tirer parti d'un cataclysme naturel et l'Etna glisse (...)

Le Taal est entré en éruption ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Le Taal, Comment tirer parti d'un cataclysme naturel et l'Etna glisse (...)

Le Taal est entré en éruption ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Comment tirer parti du problème des déchets et d’un cataclysme naturel.

Situé à 60 km de Manille, le volcan Taal, l’un des plus actif de l’archipel, est brusquement entré en éruption la semaine dernière.
Les habitants de la localité de Binan mélanges la cendre avec des bouts de plastique pour fabriquer des briques, dans un ingénieux recyclage tirant parti du problème des déchets et d’un cataclysme naturel. Ils fabriquent, en utilisant des fours, environs 5000 briques par jour qui seront utilisées par le secteur de la construction.
Vous aussi venez participer à de la recherche participative sur le volcanisme et la géologie en Sicile ou à Hawaï

JPEGJPEGJPEG

Apportez votre pierre à l’édifice en participant à nos séjours scientifiques.


L’Etna glisse vers la mer

En combinant les donnees des stations terrestres de controle des deformations, avec les images radar prises de l’espace, nous avons eu la confirmation que tout le versant de l’Etna oriente vers la mer Ionienne, represente un immense eboulement qui glisse vers la mer a la vitesse de quelques centimetres par an. Et nous avons egalement pu identifier la bande de glissement, une strate mobile situee dans les profondeurs du volcan, a plusieurs kilometres en dessous du niveau de la mer « expliquent Stefano Gresta, professeur de sismologie a l’Universite de Catane, Giuseppe Puglisi et Mimmo Palano, tous deux geophysiciens a l’Institut National de Geophysique et Vulcanologie (INGV). L’etude, menee par les trois chercheurs, sera publiee sur la revue scientifique Earth and Planetary Research Letters. Elle apporte une information supplementaire sur le plus grand volcan actif en Europe. Grace aux donnees recueillies par les stations GPS (Global Positionning System) qui mesurent meme des mouvements de quelques millimetres, aussi bien sur le plan vertical qu’horizontal, les chercheurs ont pu decouvrir que le flanc occidental est sujet a une serie cyclique de gonflements et degonflements, causes par les remontees du magma et de l’evacuation des conduits apres les eruptions. Le versant oriental en revanche montre un glissement continuel vers la mer avec des taux variables d’un point a un autre. De plus, l’opportunite de disposer d’images radar de l’Etna, effectuees par satellites en orbite, a permis d’appliquer au volcan la technique InSar (Interferometrie radar a ouverture synthetique) qui fournit des cartes des deformations du sol sur des superficies tres vastes. » Avec le GPS, nous avons peu de points de mesure avec une precision elevee tridimensionnelle. Avec l’InSar la precision est inferieure mais les points sont tres nombreux - expliquent Gresta, Puglisi et Palano -. En combinant les deux techniques, nous avons pu construire un modele du plan de glissement en en donnant une description spatiale precise. " Cette recherche a une valeur importante car elle va aider a developper un modele d’evolution de l’Etna, et donc a formuler des hypotheses sur la facon dont l’aspect du volcan pourra changer dans un futur proche. Sources : Il corriere della sera, 20/03/2005

Nos partenaires

Voir également