Into the Great LakesNiveaux 3 et 4

Survie – Anglais – Environnement – Climat – Eau ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Into the Great LakesNiveaux 3 et 4

Survie – Anglais – Environnement – Climat – Eau ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Survival skills - Into the Great Lakes
Get down to it!
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Venez découvrir une région du monde tout aussi mythique qu’extraordinaire, les Grands Lacs d’Amérique du Nord, et Chicago.
Nous camperons tout au long du séjour au bord des Lacs Supérieur et Michigan . Raise up your Survivor Skills ! Nous étudierons la manière dont la nature et l’homme filtrent l’eau pour la rendre potable. Et si nous étions dans l’urgence ? Demain ce sera peut-être une réalité ! Comment rendriez-vous de l’eau potable ???
http://www.sciencepresse.qc.ca/actu...

Nous nous rapprocherons de ceux qui connaissent cette zone géographique, et qui protègent les grands Lacs. Nous étudierons la qualité des eaux, et les moyens mis en œuvre afin de protéger ces zones sauvages.
À l’occasion de soirées feu de camps, vous apprendrez la maîtrise du feu (efficience, chaleur) et sa gestion en toute sécurité.

Le Séjour

Nouveau séjour aux États-Unis pour 2018 ! Contactez-nous pour plus d’informations !

Séjour niveau 2 à 4 :

Séjour linguistique

L’intégralité du séjour sera réalisée en anglais (vie de groupe, sciences, activités). Les autres langues possibles utilisées durant le séjour seront le français et l’espagnol.
Une éducatrice est Américaine non-francophone, l’autre éducateur est Français, et parle couramment l’anglais.
L’espagnol est une langue qui sera comprise mais non parlée.

Ce séjour est lié à au programme de recherche Programme de recherche Collaborer avec des structures scientifiques. Participer activement à des programmes de recherche de sciences participatives. C’est possible avec nos expéditions à la voile, découverte du plancton. “inTERRAction”. Ce programme a pour objectif de développer les « Technologies Appropriées ». Ce programme vise à développer l’identification de problèmes et la proposition subséquente de solutions utilisant uniquement les ressources disponibles sur place, dans un principe d’efficience.

Vie de groupe

Chacun est autonome et responsable de ses affaires (tente, matériel de camping, vêtements). Cet effort de chacun est nécessaire à la bonne vie du groupe.
Nous savons par expérience qu’une expédition de ce type est un souvenir inoubliable. Les adolescents ou jeunes adultes que nous encadrons vivent une forte expérience de la vie de groupe, à l’étranger, loin du confort quotidien.
Nous aimons travailler, lors de ces séjours, sur l’autonomie : celle des systèmes mis en place lors de nos recherches, mais aussi sur celle de chaque participant individuellement et au sein du groupe.
Les activités et les travaux que nous menons, ainsi que la vie en camp, amène une expérience forte de l’entre-aide, de l’esprit d’équipe, et de la responsabilité de chacun face à l’autonomie d’un groupe dans un contexte hors-confort.
Sur place nous serons tous attentifs à chacun, tout en essayant de faire évoluer tout un chacun dans ses facultés, comme dans ses compétences.

À savoir

Nous récupérons tous les participants à l’aéroport international de Chicago, O’Hare International Airport (ORD) dès la sortie de la zone arrivées internationales, et accompagnons tout le monde jusqu’au contrôle sécurité des départs. Les participants sont souvent plusieurs à prendre le même avion.

Le Projet de Recherche

Sur ce séjour, notre principal thème de recherche est l’EAU.
L’objectif premier est de nous poser les bonnes questions, pour tenter d’y amener de bonnes réponses.
Ce lieu n’a pas été choisi au hasard, puisque les Grands lacs représentent la plus grande réserve d’eau douce du monde. Tous les Grands Lacs sont connectés les uns aux autres, et cette eau douce est potentiellement potable ! Il semblerait pourtant qu’elle le soit de moins en moins… En effet l’impact de nos activités humaines est grandissant sur la pollution de ces eaux. Par exemple, le ruissellement de la pluie, ou la fonte des neiges, amène dans les lacs tout ce que nous laissons trainer ou jetons au sol (mégot de cigarettes, plastiques, papiers, détritus...).
Quels sont les moyens déjà mis en place pour tenter d’endiguer ce phénomène ?
Quel est leur impact ?
Que pouvons nous faire ?

Nous contrôlerons la qualité des eaux et tenterons de mettre en place un système autonome permettant de transformer de l’eau non potable, en eau potable.
Les évènements amenant des situations d’urgence sont courant (Cyclones, inondations d’envergure, tremblement de terre, sécheresses), mettent en évidence que le besoin d’accès à l’eau potable permanent est indispensable à la vie des populations en toutes situations et en tout lieu. On ne peut faire sans eau potable ! De plus dans les régions ravagées ainsi que dans beaucoup d’autres lieux, l’accès à l’électricité est souvent compliqué, voire inexistant.
Ce sont donc des sujets essentiels que sont la diminution de la pollution et la capacité du traitement autonome de l’eau.
Nous mènerons recherches et expérimentations sur des systèmes efficaces et à la portée de tous pour rendre potable tous types d’eau : eau de source, eau de lac, eau de mer, eau de pluie...)

Nous aborderons également des thèmes comme le climat,
Expériences
Nous mènerons plusieurs expériences sur l’eau afin de la nettoyer, de la rendre potable, en recherchant l’autonomie des systèmes que nous mettons en place
(le soleil est par exemple une source d’énergie gratuite).
Nous utiliserons des principes de ce type en tentant de les combiner afin d’obtenir une solution pérenne et efficiente à la problématique abordée.




Concept Appris sur le séjour

Anglais – Compétences de survie – Maîtrise du Feu – Qualité de l’eau – Utilisation d’un couteau – Journalisme Scientifique – Écologie – Protection de l’environnement – Culture Nord-Américaine – Autonomie – Création de systèmes autonomes – Immersion Nature – Soutien à structure de recherche – Vie de groupe

Le Matériel Utilisé

Lentilles – Thermomètres – Caméras – Appareils photo – Ordinateurs – Rocket-stove – Couteaux – Éprouvettes, Loupes – Microscopes – Outils divers

Le lieu

Le séjour a lieu au beau milieu des Grands Lacs (entre le Lac Michigan et le Lac Supérieur), proche de la frontière entre les États-Unis et le Canada. Nous découvrirons la ville de Chicago, capitale de l’Illinois.
Notre camp de base se situera dans la ville de Marquette, au nord de l’état du Michigan, et au bord du Lac Supérieur.
Nous randonnerons au cœur d’immenses forêts, qui nous permettrons de découvrir la grande diversité de la faune et de la flore locales. Une immersion en autonomie de deux à trois jours nous permettra d’aller à la rencontre d’une multitude d’animaux sauvages !
Nous partagerons aussi ensemble l’expérience de vivre à proximité d’une des plus grandes retenues d’eau douce du monde. Il est merveilleux de s’y baigner ! À lui seul, le volume d’eau contenu dans le Lac Supérieur peut recouvrir l’ensemble de l’Amérique du Nord d’un pied d’eau (1 foot = 30 cm).
Coordonnées GPS : 46°32′47″N 87°24′24″W

Le Quotidien sur Place

Tout d’abord, notre séjour sera rythmé par l’ensemble des tâches de vie quotidienne (préparation des repas, vaisselle, Journal de Bord), que nous effectuerons à tour de rôle.
Nous aurons des temps de visites, de sciences, de randonnée, de rencontres, de recherche, de détente et baignade, de travail vidéo ou de rédaction d’articles scientifiques, de veillées au feu de camp...

Culture
Nous nous immergerons dans la culture Nord-Américaine, bien différente de la nôtre, mais aussi loin de l’image que nous nous en faisons à travers nos medias. Plein de belles choses à découvrir !!
Nous irons à la rencontres des “Native Americans”, population indienne, et leur demanderons leur ressenti par rapport à l’élément de l’Eau. Nous pourrons questionner les anciens et les plus jeunes sur leur ressenti propre.

L'Équipe


Rémy QUEHON – France
Pédagogie – Logistique – Animation

Responsable des expéditions Iceland’Lab, Total Solar Eclipse, Terres Crues d’Hier et de Demain, Into the Great Lakes, et Lanceur Spacial (Guyane, France) au sein d’Objectif Sciences International.
Formateur Construction Terre – Four à Pain – Feu






Madelyn EK – États-Unis
Sciences – Recherche – Animation

Membre du Superior Watershed Partnership
Master en Sciences Environnementales
Conférencière : « Nine lives of a cigaret butt »
Article dans ABC10
Article dans The Mining Journal

Parrains

Discussion en cours avec :

Superior Watershed Partnership (Marquette, USA)
http://superiorwatersheds.org/publi...

La vigie de l’eau (Vittel, FRANCE)
http://lavigiedeleau.eu

L'Hébergement

L’hébergement se fait en camping tout au long du séjour.
Nous aurons un camp de base, mais nous nous déplacerons pour quelques nuits dans d’autres lieux.
Pour ce qui est de notre camp de base, le minimum de confort sanitaire sera à portée (douche, toilettes, eau potable).
Une immersion maîtrisée en autonomie nous permettra de nous confronter à l’absence plus poussée du confort quotidien.
À l’occasion de la visite de la ville de Chicago, il est possible que nous accédions à un hébergement en dur.


Le Programme au Jour le Jour

Jour 1 : Arrivée des participants. Mise en route vers Marquette (Michigan).
Jour 2 : Prise de contact avec le lieu et le thème du séjour.
Jour 3 : Activités avec SWP. Base d’un Feu efficient.
Jour 4 : Randonnée. Recherche et expériences sur l’eau potable.
Jour 5 : Journée Canoë à Pictured Rocks.
Jour 6 : Activités avec SWP. Recherche et expériences sur l’eau potable.
Jour 7 : Randonnée en autonomie immersion en forêt.
Jour 8 : Randonnée en autonomie immersion en forêt.
Jour 9 : Recherche et expériences sur l’eau potable.
Jour 10 : Activités avec SWP. Préparation de la retransmission.
Jour 11 : Préparation de la retransmission.
Jour 12 : Visite de la ville de Chicago.
Jour 13 : Présentation de la recherche menée.
Jour 14 : Départ.

A prendre avec soi

Les indispensables

Documents Personnels :
• Passeport biométrique
• Photocopie de l’Assurance rapatriement
• Photocopie des documents importants (passeport, billets d'avion...)
• Billets électroniques aller et retour.
• Autorisation de sortie de territoire pour les mineurs.
• Formulaire ESTA.


Le sac à dos

Matériel personnel de camping marqué au nom (initiales) de la personne à mettre dans un sac à dos :
• 1 bon sac de couchage ( Confort 0 à 5°C)
• Très bonnes chaussures de randonnée (montante et semelle solide – trekking ou marche)
• 1 matelas une personne de camping (matelas autogonflant)
• 1 coussin (autogonflant/facultatif)
• Sac à dos 65 litres ou valise (pas plus de 20 kg sinon surtaxe à l'aéroport)
• Petit sac à dos (30 à 40 litres) pour les affaires d'une journée
• Couteau multifonction + fourchette + cuillère
• 1 gourde (1 litre) + assiette bol et verre
• 1 lunch box (pour emmener le pique-nique)
• 1 lampe frontale + piles de rechange (1 jeu)
• Bouchons d'oreilles
• 1 Cache-yeux.

Vêtements adaptés pour l’expédition (séchage rapide / type décathlon), marqués au nom (initiales) de la personne (possibilité de laver le linge au camping) :
• 1 paire de lunettes de soleil
• 1 paire de tongs ou crocks (pour les douches)
• 1 ou 2 sacs plastiques (pour mettre les affaires sales ou mouillées)
• 5 paires de chaussettes
• 7 culottes- slips (sous vêtements)
• 1 poncho long imperméable
• 1 serviette de toilette (ex : fibre polaire)
• 5 T-shirts (dont 2 à manches longues)
• 1 sous-pulls chauds
• 1 pyjama
• 1 polaires
• 1 gilet chaud
• 1 coupe vent style K-way
• 2 pantalons en coton légers type randonnée (pas de jeans, trop long à sécher)
• 1 short
• 1 maillot de bain + petite serviette légère
• 1 chapeau ou casquette
• 1 foulard de soie ou écharpe légère.

Trousse de toilette :
• Brosse à dents
• Dentifrice
• Crème solaire Indice 50
• Crème hydratante
• Gant de toilette
• Savon naturel (vrai savon de Marseille ou savon d’Alep)
• Shampooing
• Protections féminines
• Gel Hydro-alcoolique

Petite pharmacie personnelle :
• Pansements
• Pince à épiler
• Traitement médical en cours
• Ordonnance si besoin particulier
• Paracétamol
• Etc…

Listes pour journalisme scientifique
Matériel personnel de journaliste scientifique :
• 1 trousse remplie de : Stylos et crayons de couleurs, Crayon de papier, Gomme, Ciseaux, Petite règle
• 1 carnet de note rigide qui sera votre CARNET DE VOYAGE


Et si vous en possédez (sans obligation):

• 1 appareil photo numérique + carte + batterie avec chargeur
• Un petit ordinateur
• 1 clé USB (stockage)
• 1 loupe + boussole
• 1 jeu de poche ou activité à faire découvrir (léger-petit)
• 1 livre

Nos partenaires

Voir également