Dans le Souffle des GéantsNiveaux 3 et 4

Participer à une expédition dans les mers du sud, un rêve impossible ? Osez le programme CÉTA'BIOSPHÈRE et devenez une sentinelle de l'Océan ! Voir descriptif détaillé

Dans le Souffle des GéantsNiveaux 3 et 4

Participer à une expédition dans les mers du sud, un rêve impossible ? Osez le programme CÉTA'BIOSPHÈRE et devenez une sentinelle de l'Océan ! Voir descriptif détaillé

Cétacés - 13 à 20 jours - Polynésie française
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Rejoignez les naturalistes et les scientifiques du programme CÉTA’BIOSPHÈRE dans les oasis turquoises du Pacifique sud et portez un regard attentif sur le devenir des dauphins et des baleines du Sanctuaire polynésien à travers l’une de nos 3 campagnes : CÉTA’PLONGÉE, à Rangiroa, CÉTA’VIGIE, à Makatea ou ORCA’VIGIE, aux Marquises.

Programme CÉTA’BIOSPHÈRE 2018 et 2019 > http://www.gemmpacific.org/pdf/prog...

Le Séjour

« La question de notre rapport à l’animal n’est pas qu’un sujet politique parmi d’autres, elle est un projet de société en soi, elle est le marqueur de notre rapport au monde et, fondamentalement, de notre vision de l’humanité. » Claire Nouvian

CÉTA’PLONGÉE



Photo de Pamela Carzon

Mieux comprendre pour mieux aimer.

Rangiroa, plongeurs de niveau 1 minimum (formation sur place possible), familles, adultes.

Dans le cadre de ce séjour, nous vous proposons de vous immerger, au propre comme au figuré, dans l’univers d’un groupe de grands dauphins communs au comportement exceptionnel. La présence de cette petite communauté de dauphins accessible au tourisme de masse a malheureusement donné lieu, de la part des centres de plongée en particulier, à une surenchère commerciale potentiellement dangereuse pour les clients et surtout dommageable pour ces animaux sauvages. Vos plongées quotidiennes avec les dauphins, au sein d’une structure professionnelle respectueuse, seront renforcées par un apport de connaissances visant à améliorer votre observation et votre compréhension des mondes animaux.

LOCALISATION

À 350 kilomètres au nord-est de Tahiti, au cœur de l’océan Pacifique, nous avons choisi l’atoll de Rangiroa (« Grand-Ciel » en Paumotu) parmi les 80 îles et les milliers d’îlots de l’archipel, pour y établir notre base. Oasis de biodiversité, les eaux limpides et poissonneuses de cet atoll géant attirent une mégafaune impressionnante qui lui vaut d’être l’une des premières destinations plongée au monde. L’atoll voisin de Tikehau et l’île oubliée de Makatea (« Rocher Blanc ») forment, avec Rangiroa, un nombril biologique au centre de l’océan mondial.

LE QUOTIDIEN SUR PLACE

10 plongées par personne sont prévues lors d’une mission de 14 jours. Les plongées, encadrées par une structure professionnelle, durent de 45 à 70’. Avant les sorties, un briefing centré sur la collecte des données est effectué par le chef de mission. Un second briefing concernant les conditions de mer et le déroulement de la plongée est animé par le guide de palanquée. Le débriefing (récupération des données, notes, photos et vidéos) et les mini-conférences occuperont le reste du temps de travail.

L’HÉBERGEMENT

Le centre de plongée et la « Cité des Dauphins », lieu d’observation à terre, sont à quelques minutes à pied du lieu d’hébergement. Les conditions sont de type dortoir, avec une salle de bain commune équipée de toilettes, d’une douche et d’un accès à l’électricité (220V). L’eau douce est une denrée précieuse aux Tuamotu. Les repas sont pris en charge le matin et le soir et confectionnés en commun le midi dans la cuisine de la pension. Une caisse sera à disposition pour financer l’achat des aliments du déjeuner. Les repas se conçoivent à base de poisson, de poulet et de riz car les légumes sont rares dans les atolls.

LE PROGRAMME AU JOUR LE JOUR

Durée du séjour > 14 jours.

Nombre de participants > de 2 à 4.

Jour 1. Accueil à l’aéroport de Rangiroa, installation, présentation des lieux. Déjeuner commun, présentation de l’équipe. Présentation de l’atoll et des objectifs de la recherche.
Jour 2. Plongée 1. Présentation des outils et des données à collecter.
Jour 3. Plongée 2. Comment archiver les données collectées ?
Jour 4. Plongée 3. Observation à la passe de Tiputa.
Jour 5. Plongée 4. Présentation des mammifères marins Mammifères Marins Observer les mammifères marins de la mer d’Iroise en Bretagne. Les voir évoluer dans leur écosystème naturel. C’est possible avec nos « expéditions à la voile à la découverte du plancton ». de Polynésie (1).
Jour 6. Plongée 5. Présentation des mammifères marins Mammifères Marins Observer les mammifères marins de la mer d’Iroise en Bretagne. Les voir évoluer dans leur écosystème naturel. C’est possible avec nos « expéditions à la voile à la découverte du plancton ». de Polynésie (2).
Jour 7. Off.
Jour 8. Off.
Jour 9. Plongée 6. Introduction à la compréhension des vidéos.
Jour 10. Plongée 7. L’approche des mammifères marins (1).
Jour 11. Plongée 8. L’approche des mammifères marins (2).
Jour 12. Plongée 9. Le suivi de populations.
Jour 13. Plongée 10. Analyse des vidéos collectées lors de la mission.
Jour 14. Débriefing et drop-off à l’aéroport de Rangiroa.

Plus d’informations (descriptif détaillé en PDF) > http://www.gemmpacific.org/pdf/ceta...

Groupe FaceBook Dauphins de Rangiroa > https://www.facebook.com/groups/140...

CÉTA’VIGIE



Photo de Pamela Carzon

Voyage au centre de la mer.

Makatea, expédition, adultes expérimentés.

Une surface de quelques kilomètres carrés au centre du Pacifique sud, l’absence d’aéroport, de ravitaillement régulier et une population minuscule font de Makatea une île secrète et l’un des derniers jardins sauvages de l’océan planétaire. À partir de Rangiroa, après une journée ou deux passées en voilier Voile
Voilier
Passer des vacances scientifiques à la mer tout en faisant du sport.Découvrir les Açores en voilier. Observer des baleines. C’est possible avec nos stages nature baleines et dauphins.
d’expédition au large, vous serez amenés à découvrir les baleines à bosse en compagnie de nos spécialistes des grands animaux sauvages, dans un contexte totalement préservé par les difficultés d’accès au site mais troublé par une possible ré-industrialisation de l’île.

LOCALISATION

Du polynésien maka « rocher » et tea « blanc », cette île hors-du-temps est située à 75 kilomètres au sud de Tikehau, l’atoll le plus proche, à 82 kilomètres au sud-ouest de Rangiroa et à 220 kilomètres au nord-est de Tahiti. Sa superficie est de 24 kilomètres carrés, essentiellement composés d’un plateau boisé posé sur des falaises calcaires à 60-80 mètres au-dessus du niveau de la mer. D’un point de vue géologique, cet atoll surélevé est l’excroissance corallienne d’un ancien volcan formé il y a 40 à 50 millions d’années.

Makatea contient les restes fossiles d’une grande quantité d’organismes marins qui, en se dégradant, ont donné un gisement de phosphates exploité jusque dans les années 1960. La population y est de 68 habitants en 2012. Un terminal minéralier abandonné, situé sur la côte occidentale nord, date du temps de l’exploitation des phosphates. Il n’existe ni aéroport, ni port, ni mouillage autour de cette citadelle calcaire. Un débarquement aléatoire fait de Makatea un site quasi-inaccessible.

LE QUOTIDIEN SUR PLACE

Vous composerez tout d’abord l’équipage de notre voilier Voile
Voilier
Passer des vacances scientifiques à la mer tout en faisant du sport.Découvrir les Açores en voilier. Observer des baleines. C’est possible avec nos stages nature baleines et dauphins.
de recherche associatif, placé sous la responsabilité d’un chef de bord et d’un chef de mission. Sur place, basé à terre, votre temps sera partagé entre l’observation à partir d’un promontoire et l’observation à bord du voilier (organisées par demies-journées). Vous pourrez consacrer votre temps libre à l’exploration des grottes et du plateau de Makatea avec un guide (la géologie de l’île rend dangereuse l’exploration solitaire de ce lapiaz tropical), profiter de la baignade ou d’une partie de pétanque avec la population locale.

L’HÉBERGEMENT

Lors des transferts, vous serez logés à bord du voilier de l’association puis, une fois à Makatea, dans une pension de famille (dortoir et salle de bains commune). L’eau douce y est à volonté et les repas et pique-niques sont assurés par votre hôte.

LE PROGRAMME AU JOUR LE JOUR

Durée du séjour > 14 jours.

Nombre de participants > de 1 à 3.

Départ > atoll de Rangiroa.

Arrivée > atoll de Rangiroa ou de Tikehau.

Il est préférable de prévoir une marge de quelques jours pour le retour en cas de problèmes météorologiques.

Le programme décrit l’est à titre purement indicatif. Il pourra être modifié en fonction des conditions météorologiques, des capacités d’adaptation du groupe ou d’autres imprévus. Après ravitaillement, l’équipe sera transférée sur l’île de Makatea. Le transfert en voilier dure 2 jours. Attention au mal de mer.

Jour 1. RANGIROA / Rendez-vous en milieu de matinée, présentation de l’équipe et transfert à bord. Déjeuner commun. Dans l’après-midi, présentation de Rangiroa, de Makatea et des objectifs de l’expédition. Préparation à la traversée en voilier. Avitaillement.
Jour 2. RANGIROA / Première partie de la traversée (environ 3:00 ou 4:00). Mouillage à Tivaru, côte ouest de Rangiroa. Déjeuner commun. Dans l’après-midi, initiation à la mise à l’eau et découverte du milieu récifal de la pente externe. Préparation à la traversée pour Makatea.
Jour 3. RANGIROA-MAKATEA / Départ à 5:30 pour la seconde partie de la traversée (9:00). Transfert à terre à Makatea et repos.
Jour 4. MAKATEA / Constitution des équipes. Présentation des baleines à bosse. Initiation à l’utilisation des outils de collecte. Déjeuner commun. Dans l’après-midi, découverte de l’île. Soirée à la pension.
Jours 5 à 11. MAKATEA / Dans la matinée, recherche et observation des baleines à bosse depuis la terre et depuis le voilier. Collecte de données. Déjeuner commun. Dans l’après-midi, découverte de l’île (oiseaux endémiques, friche industrielle submergée par la forêt, falaises, grottes et piscines d’eau douce). Soirée à la pension.
Jour 12. MAKATEA / Dans la matinée, recherche et observation des baleines à bosse depuis la terre et depuis le voilier. Collecte de données. Déjeuner commun. Dans l’après-midi, préparation à la traversée retour vers Rangiroa ou Tikehau. Transfert de l’équipe et nuit à bord.
Jour 13. MAKATEA-RANGIROA ou MAKATEA-TIKEHAU / Selon les conditions météorologiques, transfert sur la côte ouest de Rangiroa ou sur Tikehau. Exploration de la côte sous-le-vent de Rangiroa et nuit au mouillage.
Jour 14. RANGIROA ou TIKEHAU / Navigation de la côte ouest de Rangiroa au lagon ou de la passe de Tikehau au village. Débriefing et fin de l’expédition.

Plus d’informations (descriptif détaillé en PDF) > http://www.gemmpacific.org/pdf/ceta...

Page FaceBook Céta’Biosphère > https://www.facebook.com/OSI-Ceta-B...

ORCA’VIGIE



Photo de Marion Dealessandri

Des Marquises et des orques.

Tahuata, Hiva Oa, Fatu Iva, familles, adultes.

Hotspot local de biodiversité, les îles Marquises abritent jusqu’à sept fois plus de mammifères marins que les autres archipels polynésiens. Orca’Vigie a pour objectif de constituer une base de données dédiée aux cétacés de cette zone isolée et sauvage, où progresse actuellement un projet de classement au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces îles sont parallèlement menacées par la pêche thonière industrielle, il est donc urgent d’acquérir de meilleures connaissances sur leurs populations de cétacés. Les récentes campagnes scientifiques organisées aux Marquises et un état des lieux effectué par le GEMM en 2018 font en effet apparaître que de nombreux mammifères marins impliqués dans les conflits avec la pêche pélagique y sont présents de manière régulière. Parmi eux le plus grand carnivore opportuniste de la planète, l’orque, ainsi que d’autres chapardeurs de thons fraîchement hameçonnés tels que le globicéphale tropical, la fausse-orque voire le grand dauphin Dauphin
Baleine
Dauphins, baleines, plancton, découvrez la richesse des océans en participant à nos stages nature baleines et dauphins.
commun
, tous légalement protégés en Polynésie française. Orca’Vigie est un outil de mesure citoyen, indépendant et accessible à tous permettant aux plaisanciers, aux chercheurs, aux étudiants et à des volontaires locaux et internationaux de participer à une mission de surveillance des mammifères marins au sein d’un archipel mythique.

LOCALISATION

Le point de départ de la mission Orca’Vigie est Hiva Oa, chef-lieu des îles Marquises du sud (1 200 habitants). Située à 1 400 kilomètres au nord-est de l’île de Tahiti, Hiva Oa fut le dernier lieu de résidence de Paul Gauguin et de Jacques Brel, qui reposent aujourd’hui dans le cimetière de sa capitale Atuona. L’île est également célèbre pour ses nombreux sites archéologiques. Notre base d’observation quotidienne est à Tahuata, petite île située à 4 kilomètres au sud d’Hiva Oa. À une ou deux heures en voilier de Hiva Oa et de ses services (aéroport, dispensaire, poste, banques, commerces), Tahuata est isolée et authentique (61 kilomètres carrés pour 703 habitants répartis sur quatre villages), réputée pour ses eaux limpides et ses plages de sable blanc. Cette île est dotée d’une côte sous-le-vent ordinairement calme qui sert de zone de repos à plusieurs espèces de dauphins. L’ouest de Tahuata se prête idéalement à l’établissement d’une station de surveillance des cétacés, et notamment des globicéphalinés de passage dans le canal du Bordelais. Les participants à la mission de trois semaines aborderont également l’île de Fatu Iva, fameuse pour sa légendaire « Baie des Vierges ».

LE QUOTIDIEN SUR PLACE

Une présentation (équipe, zone d’étude, matériel, espèces, comportements, protocoles de collecte de données) et une formation sont prévues en début de séjour. Des binômes sont désignés sur les séjours comportant quatre personnes. Chaque binôme se partage le travail suivant un jour sur deux :

Des sorties en mer à la journée d’une durée de 4.00 à 8.00. Les observations de cétacés donnent lieu à un travail de photo-identification. Les photos collectées sont ensuite comparées aux catalogues existants. Des enregistrements acoustiques et comportementaux sont effectués.

Des vigies d’observation à terre depuis un promontoire rocheux (2.00 par jour). Les observateurs signalent par radio VHF au bateau la position et les mouvements des animaux repérés.

Les deux équipes seront transférées pour une durée de 2 à 3 jours sur un site d’observation isolé, la « Plage de Robinson », où elles sont encadrées par un guide local. Les conditions de ces vigies en zones désertes sont de l’ordre du bivouac sous tente ou de la hutte en pleine nature. Plage de rêve et cocotiers garantis !

Les participants aux sessions de 20 jours bénéficieront en outre de traversées d’observation entre Hiva Oa, Fatu Iva et Tahuata et d’une journée de randonnée « vigie » à terre à Fatu Iva.

L’HÉBERGEMENT

À Tahuata, l’hébergement se fait chez l’habitant dans une jolie maison située dans le petit village d’Hapatoni. Chaque chambre accueille jusqu’à deux personnes en lit simple ou double. Les moustiquaires ne sont pas fournies. Une salle de bain avec douche et toilettes, un accès à l’électricité (220V) et à une connexion internet correcte complètent l’accueil. La darse d’embarquement pour les observations en mer est située à 2 minutes à pied du lieu d’hébergement. Les repas sont pris en charge par les propriétaires. La nourriture est locale et abondante mais simple, à base de fruits, de poisson et de viande sauvage (cochon, chèvre).

En voilier, vous serez logés et nourris sur le monocoque « Kaveka » >
https://www.facebook.com/NaviguerAu...

LE PROGRAMME AU JOUR LE JOUR

Durée du séjour > 13 à 20 jours.

Nombre de participants > de 2 à 4.

Départ > île de Hiva Oa.

Arrivée > île de Hiva Oa.

Les programmes décrits le sont à titre purement indicatif. Ils pourront être modifiés en fonction des conditions météorologiques, du nombre de volontaires, des observations de cétacés, des capacités d’adaptation du groupe ou d’autres imprévus.

Suite à leur arrivée à l’aéroport de Hiva Oa, les participants passeront une nuit sur place en voilier puis seront transférés sur l’île de Tahuata, dans le village d’Hapatoni. Le transfert dure de 2 à 3 heures. Attention au mal de mer.

Les sessions de 20 jours comprennent également une virée d’observation en voilier de 4 jours à Fatu Iva.

Programme de 13 jours

Chaque équipe participera au même nombre de sorties en mer et de sessions d’observation depuis la terre.

Jour 1. HIVA OA / Arrivée et transfert jusqu’au voilier. Premier contact avec les Marquises.
Jour 2. HIVA OA-TAHUATA / Dernières dispositions au village d’Atuona. Traversée à la voile jusqu’au village d’Hapatoni. Installation. Présentation de l’équipe, de la zone et des objectifs de la campagne.
Jour 3. TAHUATA / Formation à l’observation depuis la terre le matin suivie d’une formation théorique l’après-midi. Constitution des équipes.
Jours 4 à 6. TAHUATA / En fonction des équipes : sortie en mer à la journée / observation depuis la terre le matin et travail sur les données ou temps libre l’après-midi.
Jour 7. TAHUATA / Départ des deux équipes pour la « Plage de Robinson ». Installation du campement. En fonction des équipes : observation depuis la terre ou temps libre l’après-midi.
Jour 8. TAHUATA / En fonction des équipes : observation depuis la terre ou temps libre le matin / l’après-midi.
Jour 9. TAHUATA / En fonction des équipes : observation depuis la terre ou temps libre le matin. Désinstallation du campement et retour de la « Plage de Robinson ».
Jour 10. TAHUATA / En fonction des équipes : sortie en mer à la journée / observation depuis la terre le matin et travail sur les données l’après-midi. Débriefing de fin de campagne.
Jour 11. TAHUATA / Les deux équipes : sortie en mer à la journée. Débriefing de fin de campagne.
Jour 12. TAHUATA-HIVA OA / Transfert jusqu’à Hiva Oa. Après-midi et nuit à Atuona.
Jour 13. HIVA OA / Transfert jusqu’à l’aéroport.

Programme de 20 jours

Chaque équipe participera au même nombre de sorties en mer et de sessions d’observation depuis la terre.

Jour 1. HIVA OA / Arrivée et transfert jusqu’au voilier. Premier contact avec les Marquises.
Jour 2. HIVA OA-TAHUATA / Dernières dispositions au village d’Atuona. Traversée à la voile jusqu’au village d’Hapatoni. Installation. Présentation de l’équipe, de la zone et des objectifs de la campagne.
Jour 3. TAHUATA / Formation à l’observation depuis la terre le matin suivie d’une formation théorique l’après-midi. Constitution des équipes.
Jours 4 à 6. TAHUATA / En fonction des équipes : sortie en mer à la journée / observation depuis la terre le matin et travail sur les données ou temps libre l’après-midi.
Jour 7. TAHUATA / Départ des deux équipes pour la « Plage de Robinson ». Installation du campement. En fonction des équipes : observation depuis la terre ou temps libre l’après-midi.
Jour 8. TAHUATA / En fonction des équipes : observation depuis la terre ou temps libre le matin / l’après-midi.
Jour 9. TAHUATA / En fonction des équipes : observation depuis la terre ou temps libre le matin. Désinstallation du campement et retour de la « Plage de Robinson ».
Jour 10. TAHUATA / En fonction des équipes : sortie en mer à la journée / observation depuis la terre le matin et travail sur les données l’après-midi. Débriefing de fin de campagne.
Jour 11. TAHUATA / Les deux équipes : sortie en mer à la journée. Débriefing de fin de campagne.
Jour 12. TAHUATA-HIVA OA / Transfert jusqu’à Hiva Oa. Après-midi et nuit à Atuona.
Jour 13. HIVA OA / Temps libre.
Jour 14. HIVA OA-FATU IVA / Traversée très tôt pour Fatu Iva. Observations. Arrivée dans l’après-midi.
Jour 15. FATU IVA / Vigie-randonnée dans la Baie des Vierges.
Jour 16. FATU IVA / Temps libre.
Jour 17. FATU IVA-TAHUATA / Traversée retour jusqu’à Tahuata. Observations. Arrivée dans l’après-midi.
Jour 18. TAHUATA / Observations à terre. Débriefing de fin de mission.
Jour 19. TAHUATA-HIVA OA / Transfert en voilier jusqu’à Hiva Oa. Observations. Temps libre l’après-midi.
Jour 20. HIVA OA / Transfert jusqu’à l’aéroport.

Plus d’informations (descriptif détaillé en PDF) > http://www.gemmpacific.org/pdf/orca...

Page FaceBook Céta’Biosphère > https://www.facebook.com/OSI-Ceta-B...

Quelques facettes du programme



Le Projet de Recherche

La Polynésie est le plus grand Sanctuaire des Mammifères Marins du monde dans un seul océan. Cependant, le gigantisme de l’espace maritime et l’éparpillement des zones habitables n’y facilitent pas les efforts de connaissance et l’application de la réglementation. Par exemple, les activités touristiques basées sur la rencontre avec des animaux sauvages y sont souvent considérées comme de l’écotourisme. À tort, car généralement sans rapport avec le label écotouristique (réservé aux activités durables, éducatives et contribuant à la conservation de la biodiversité).

Les mesures les plus importantes concernant l’exploitation de l’espace maritime en Polynésie l’ont été dans un cadre méconnaissant la nature des cétacés sauvages. Or la superposition des activités humaines sur un habitat animal critique a, la plupart du temps, des effets négatifs à plus ou moins long-terme. Ceci, ajouté au fait que nous ne connaissons à peu près rien du statut des populations de mammifères marins présentes en Polynésie française, a initié le programme CÉTA’BIOSPHÈRE. En mesurant et en comparant plusieurs indicateurs comme la diversité, la distribution, l’abondance, le degré de résidence des individus, communautés ou populations, la taille des groupes, leur comportement et les degrés de pression subis, CÉTA’BIOSPHÈRE est un outil participatif de surveillance des cétacés dans le nord-ouest de l’archipel des Tuamotu (Rangiroa, Makatea) et dans l’archipel des Marquises (Tahuata, Hiva Oa).

Monitoring des mammifères marins



Les Lieux

L’archipel des Tuamotu

Menacé par le réchauffement climatique de la planète et la montée des eaux, l’archipel des Tuamotu (population de 15 000 personnes) compte 78 atolls dispersés sur une surface maritime de 800 000 kilomètres carrés : ses 800 kilomètres carrés de terres émergées pour 20 000 kilomètres carrés de lagon (respectivement 0,1% et 2% de sa surface maritime) expriment la fragilité de ces oasis de biodiversité aquatique. Ces atolls sont caractérisés par leur taille, leur forme, leur ouverture sur l’océan, leur population et les activités qui y sont exercées. On y trouve en effet de petits lagons fermés, sursalés ou saumâtres, de grands lagons ouverts sur l’océan comme celui de Rangiroa et même un atoll surélevé, Makatea.

L’archipel des Marquises

Situé à environ 5 000 kilomètres des continents les plus proches, 4 000 kilomètres des îles Hawaii et 1 400 kilomètres de Tahiti, l’archipel des Marquises est considéré comme l’un des plus isolés au monde. Compris entre 7° 5’ et 10° 35’ de latitude sud et 138° 30’ et 140° 45’ de longitude ouest, c’est le plus septentrional des cinq archipels qui composent la Polynésie française et le plus proche de l’équateur. Il est constitué d’une douzaine d’îles principales auxquelles il faut ajouter des petits îlots rocheux, des bancs sableux, hauts-fonds et monts sous-marins, pour une surface terrestre totale d’environ 1 050 kilomètres carrés. Ces îles océaniques d’origine volcanique sont âgées de 1,1 à 5,5 millions d’années et s’alignent sur plus de 350 kilomètres de long ; les plus jeunes sont situées au sud est de l’archipel (e.g. Hiva Oa, Tahuata, Fatu Iva) et les plus anciennes au nord-ouest (e.g. Eiao).

Archipels des Tuamotu et des Marquises



Les Espèces Suivies

À Rangiroa, dans le cadre de la mission Céta’Plongée, nous concentrons depuis plus de dix ans nos efforts sur le grand dauphin Dauphin
Baleine
Dauphins, baleines, plancton, découvrez la richesse des océans en participant à nos stages nature baleines et dauphins.
commun
, Tursiops truncatus. Les grands dauphins ont été popularisés par la série télévisée « Flipper ». En Polynésie française, les adultes mesurent jusqu’à 3,5 mètres et pèsent jusqu’à 400 kilos. Ils sont aisément identifiables à leur corps trapu et grisâtre, terminé par un rostre (bec) épais séparé du melon (front) par un sillon marqué. La ligne de leur bouche, incurvée vers le haut, leur confère un aspect « souriant ». Cet « air » ne correspond cependant pas à la réalité de l’espèce dont les moeurs, et notamment la vie sociale, sont extrêmement complexes et marqués aussi bien par des comportements affiliatifs (jeux, caresses) qu’agonistiques (intimidation, agression). Les nombreuses marques et cicatrices visibles sur le corps des mâles adultes illustrent la puissance de ces animaux.

À Makatea, Céta’Vigie se focalise sur les baleines à bosse, Megaptera novaeangliae. Ces animaux migrent chaque année dans les eaux polynésiennes pour la reproduction. La plupart des mâles se rapprochent alors des îles autour desquelles ils entonnent des chants puissants tandis que les femelles gestantes mettent bas et élèvent leur baleineau. Particulièrement acrobatiques, les baleines à bosse sont aujourd’hui victimes de leur succès. Autour de certaines îles, elles sont ainsi harcelées par des activités touristiques devenues une réelle entrave au bien-être de ces cétacés.

À Tahuata et à Hiva Oa, les efforts de la campagne Orca’Vigie portent essentiellement sur les globicéphalinés, c’est-à-dire le dauphin d’Électre (Peponocephala electra), l’orque pygmée (Feresa attenuata), le dauphin de Risso (Grampus griseus), le globicéphale tropical (Globicephala macrorhynchus), la fausse-orque (Pseudorca crassidens) et l’orque (Orcinus orca). Le grand dauphin commun, le dauphin tacheté pantropical (Stenella attenuata) et le dauphin à long bec (Stenella longirostris) sont également suivis.

Cétacés des Tuamotu et des Marquises



Les Témoignages

Bertrand, Frédéric, Johan, Laurent & Thomas, le 25 juin 2014, Céta’Plongée. « Nous évoluons dans un environnement privilégié. Le site de la passe de Tiputa est extraordinaire et nous pouvons allier l’utile à l’agréable en mettant à disposition nos aptitudes de plongeurs sous-marins. La diversité des tâches et des points d’observation (terre, bateau, sous-marin) permet d’enchaîner les émerveillements »

Delphine, le 09 juillet 2014, Céta’Plongée. « Jusqu’à présent, mon observation la plus mémorable reste celle faite hier lors de ma première plongée en océan : plus de 10 dauphins visibles, dont certains socialisant entre eux à faible distance. J’ai d’une part ressenti une joie immense d’avoir le privilège d’assister à de telles scènes, mais surtout découvert un animal sauvage bien différent de l’image que nous a laissée Flipper. »

Catherine et Nicolas, le 30 août 2014, Céta’Vigie. « Un léviathan farceur apparaît alors soudain sur notre arrière, pour se mettre à examiner tranquillement le bateau. C’est surréaliste... Incroyable de pouvoir l’admirer d’aussi près. Il nous accepte calmement dans son monde et nous nous observons mutuellement dans l’eau pendant trois quart d’heure. Au total, pas moins de quatre espèces de cétacés ont croisés ce jour-là notre route et il nous reste 1000 photos et vidéos à traiter avant notre départ après-demain. Gasp ! »

Les écovolontaires de Céta’Biosphère

Vidéo

Concept Appris sur le séjour

Photographie automatique - Tropicalisation du matériel - Inventaire de la biodiversité - Solidarité - Baleines - Dauphins - Cétacés - Voile - Plongée - Faune sauvage - Océan tropical - Atolls - Informatique

Le Matériel Utilisé

Jumelles - Matériel de plongée - Ordinateurs - Vidéo numérique - Voiliers - Dinghy - Hors-bord - Logiciels tableurs et de statistiques - Hydrophone - Matériel de cuisine - Instruments de navigation

L'Équipe

Pamela Carzon, fondatrice de l’association « Nomade des Océans » et du « Groupe d’Étude des Mammifères Marins de Polynésie », est la responsable scientifique du programme CÉTA’BIOSPHÈRE. Biologiste marin, photographe naturaliste et plongeuse sous-marine, elle fait partie de la première équipe au monde à avoir assisté et soigné en milieu naturel un bébé baleine à bosse abandonné. Elle interviendra dans vos séjours en tant que responsable scientifique et chef de mission.


Alain Portal, navigateur, skipper professionnel, animateur scientifique, ancien whale-watcher, fonde le GEMM avec Pamela en 2009 et en est actuellement le président. Il interviendra dans vos séjours en tant que skipper et formateur.

Parrains

Photo par Fred Tanneau

Daniela Zeppilli, PhD, Post-doctorant Internationale d’Excellence en Sciences de la Mer
LabexMER Université de Brest, Institut Universitaire Européen de la Mer, Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la MER

« Je suis une Femme, Je suis Maman, je suis Scientifique, et j’aime la Mer. Voici mes 4 principales raisons qui me font soutenir les séjours d’Objectif Sciences International. J’aurai voulu découvrir ce type de Vacances Scientifiques plus tôt ! »

Témoignages

Par KOKAR

J'ai passé de supers moments avec Pam et Alain.Vraiment c'est une superbe mission, enrichissante et passionnante. J'ai pu réaliser mon rêve: nager avec les grands dauphins et comprendre leur environnement. Vraiment, rien à dire sur cette mission. Inscrivez vous sans hésiter, vous vivrez des moments formidables. tasnime

Par Delphine

09 juillet 2014, Céta’Plongée. Jusqu’à présent, mon observation la plus mémorable reste celle faite hier lors de ma première plongée en océan : plus de 10 dauphins visibles, dont certains socialisant entre eux à faible distance. J’ai d’une part ressenti une joie immense d’avoir le privilège d’assister à de telles scènes, mais surtout découvert un animal sauvage bien différent de l’image que nous a laissée Flipper. »

Par Bertrand, Frédéric, Johan, Laurent & Thomas

25 juin 2014, Céta’Plongée. « Nous évoluons dans un environnement privilégié. Le site de la passe de Tiputa est extraordinaire et nous pouvons allier l’utile à l’agréable en mettant à disposition nos aptitudes de plongeurs sous-marins. La diversité des tâches et des points d’observation (terre, bateau, sous-marin) permet d’enchaîner les émerveillements »


Déposer un témoignage

FAQ

Posez une question

Les enfants peuvent ils participer à ces séjours ?

Les mineurs accompagnés d’un adulte responsable peuvent participer au séjour sous réserve qu’ils satisfassent les conditions de participation au séjour (condition physique, etc. notamment).
Il n’est actuellement pas possible d’accueillir des mineurs non-accompagnés sur ce séjour.

Répondre à ce message

Est-il possible d’avoir une chambre individuelle pour ce type de séjour ?

il est possible d’avoir une chambre individuelle si le nombre d’inscrits ne dépasse pas le nombre de chambres disponibles.

Répondre à ce message

Les mises à l’eau avec les animaux sont ne sont pas vraiment exceptionnelles et même quotidiennes sur CÉTA’PLONGÉE. Elles sont cependant liées à des besoins particuliers au projet. En participant à ces séjours, vous devez être conscient que votre présence est destinée à faciliter la réalisation du projet (lire attentivement toutes les information disponibles) et en aucun cas à satisfaire directement des objectifs personnels liés au whale ou au dolphin watching, à la photographie animalière, à la thérapie ou à la communication inter-espèces. Vos encadrants sauront vous le rappeler en temps utile.

Répondre à ce message

| 1 | 2 | 3 | 4 |


Posez une question

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également