Au Fil de l’Arbre - spécial chauves-souris !

Tu aimes les sciences et grimper dans les arbres ? Tu veux aller plus loin en t’initiant aux techniques avancées de grimpe d'arbres tout en (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Au Fil de l’Arbre - spécial chauves-souris !

Tu aimes les sciences et grimper dans les arbres ? Tu veux aller plus loin en t’initiant aux techniques avancées de grimpe d'arbres tout en (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Menez à bien d'incroyables projets de recherche !
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

En 2016, Au fil de l’arbre a fait peau neuve, pour étendre sa recherche à une nouvelle branche, celle des chauve-souris ! Alors viens découvrir le tout nouveau projet de recherche que tu mèneras pendant les vacances de Toussaint !

Afin de poursuivre les études faites durant l’été, nous nous intéresserons spécialement aux chauves-souris et à leur mode de vie.
Depuis les racines jusqu’aux sommets des géants de feuilles, la forêt n’aura plus de secret pour toi. C’est à la fois en scientifique et en aventurier que tu parcourras la forêt… d’arbre en arbre afin de mener à bien ton projet de recherche !

Le Séjour

Introduction

Comme les explorateurs scientifiques de l’Amazonie, mais ici dans la Drôme, c’est en étant accroché à une corde que tu monteras avec une étonnante facilité le long des arbres pour y mener des observations.
Mais pour y faire quoi ? Eh bien, en participant au programme de recherche Programme de recherche Collaborer avec des structures scientifiques. Participer activement à des programmes de recherche de sciences participatives. C’est possible avec nos expéditions à la voile, découverte du plancton. , en plus de maîtriser différentes techniques de grimpe, tu te familiariseras avec des techniques d’observation de flore et de faune et tu seras amené à participer à un véritable protocole scientifique.
Tu pourras ainsi comparer différents sites d’études et proposer des solutions durables quant aux actions à mettre en place afin de préserver la biodiversité de chacun des sites étudiés.
Cette année, nous réalisons notre tout nouveau sujet d’étude : l’impact du changement climatique par l’étude des chenilles processionnaires et de leurs prédateurs !
Et pour cela, le séjour de la Toussaint est consacré à l’étude des Chiroptères, c’est-à-dire des chauves-souris.
Mais ce n’est pas tout ! La cime des arbres ne sera pas uniquement notre terrain d’étude scientifique, elle deviendra également, le temps d’un séjour, notre salle à manger et même notre chambre si la météo nous le permet !

Reportage France 3 :

Concepts appris sur le séjour

Étude des chiroptères, Écosystème, Biodiversité, Reconnaissance des arbres, étude de leur développement, découverte des galles et des lichens, étude de l’état sanitaire d’une forêt, classification et identification des insectes, observation d’oiseaux, Contribution à l’élaboration d’inventaires faunistiques et floristiques, Études d’impacts, de suivis d’espaces naturels et d’indices de qualité des écosystèmes, Observation de cellules végétales, Réalisation de coupes de tissus (feuille, tige….), analyse de la biodiversité.

Matériel utilisé

Baudrier, microscope, loupe binoculaire, verrerie de laboratoire, boîtes de Petri, jumelles, clé d’identification faune et flore, dendromètre fabriqué à l’aide d’une imprimante 3D, matériel d’entomologiste (filet fauchoir, parapluie japonais, aspirateur à insectes), carte topographique, GPS, vivarium, pièges photo, décamètre, sonde température, anémomètre, hamacs.

Le séjour

C’est dans la canopée que ton séjour se déroulera. Combien de temps seras-tu capable de rester en hauteur sans poser ne serait-ce qu’un pied par terre ? Ce sera à toi de nous le dire !

Ton projet te permettra de passer le plus clair de ton temps dans les arbres afin de les connaître et de les reconnaître, puis pour étudier leur état de santé, leur évolution et les espèces animales qu’ils peuvent abriter.
L’arbre, c’est aussi avant tout un écosystème riche et complexe que tu pourras comprendre, jour après jour, ascension après ascension. Depuis qu’ils étaient algues jusqu’à la conquête de la lumière du soleil… les arbres sont devenus une véritable usine à air pur, et un bienfait pour toutes les espèces, dont la nôtre !
Mais une forêt c’est également un lieu de vie où de nombreuses espèces se cachent, se nourrissent, s’épanouissent. Nous irons donc à leur rencontre et tu pourras les observer ! Mais comment ?
Eh bien, peut-être en y construisant des affûts, des cabanes de branchages ou des plateformes dans les arbres… es-tu d’ailleurs déjà monté dans les arbres ? La grimpe en arbres t’est-elle familière ? Ça tombe bien, ce séjour pourra donner lieu à une activité encadrée de grimpe d’arbres.
Tu apprendras à utiliser jumelles et pièges photographiques afin d’obtenir des observations visuelles.
Nos études nous feront voyager du grand jusqu’au microscopique, du chevreuil jusqu’aux champignons, des lichens jusqu’aux insectes xylophages (mangeurs de bois), de la cime des arbres jusqu’aux racines (ou l’inverse !). Le terrain, riche en prélèvements et en observations, nous amènera à des séances en laboratoire pour tester quelques expériences végétales (photosynthèse, effet de serre), pour prendre le temps d’identifier et apprendre à utiliser les outils de détermination.

© OSI

La recherche




Le séjour Au Fil de l’Arbre fait partie du Programme de Recherche Programme de recherche Collaborer avec des structures scientifiques. Participer activement à des programmes de recherche de sciences participatives. C’est possible avec nos expéditions à la voile, découverte du plancton. PERCEPTION qui cherche à mieux comprendre les relations entre tous les êtres vivants d’un écosystème dans le but de proposer des solutions écologiques innovantes de production agricole et de gestion des forêts.

En effet, la forêt est aussi une ressource pour l’homme. Bien gérée, elle permet de nous fournir matériaux de construction et énergie… mais peut-elle également nous nourrir et nous soigner ?

Dans de nombreux pays, les arbres concurrencent les terres agricoles et survie rime parfois avec déforestation… Alors peut-on cultiver en forêt ? D’ailleurs, pourquoi commence-t-on à voir tous ces agriculteurs qui plantent des arbres dans leurs champs pour augmenter la quantité de leurs récoltes ? Peut-il y avoir cohabitation entre écosystèmes riches et ressources alimentaires ?

C’est tout ce que ce projet souhaite mettre en lumière en nous rendant acteurs de nos réponses… expérimenter pour comprendre, explorer pour connaître…

© OSI

Le Lieu


Le centre de vacances de Musiflore se situe dans la Drôme provençale, entre la petite ville de Dieulefit et le village de Bourdeaux. Cette partie de la Drôme est réputée, car elle fait partie des communes de la Biovallée, qui ont pour objectif de développer et d’aménager un territoire rural européen de référence en matière de développement durable (http://www.biovallee.fr). Ainsi, il s’agit d’un endroit dynamique et préservé, où les risques de contamination aux pesticides sont moindres et les cours d’eau, peut-être, plus sains. En parlant de cours d’eau, la Drôme est aussi connue pour les baignades intempestives autant que festives ! Nous avons accès à un très bel endroit, proche de notre centre, où il est possible de se baigner dans un des affluents de la Drôme : le Roubion.

Le contexte agricole, culturel et artistique de cette partie de la France en fait un endroit privilégié. En effet, nous pouvons, à pied, aller visiter des fermes et exploitations agricoles, particulièrement les chèvreries productrices du fameux Picodon, fromage renommé, dans une ambiance familiale. À une vingtaine de minutes du centre de Musiflore, la petite ville de Dieulefit, avec son centre ancien, nous propose toutes les semaines un grand marché où artistes et artisans côtoient les producteurs locaux. De l’autre côté, Bourdeaux est une petite bourgade possédant un vieux château en ruine et un centre médiéval qui accueille, une fois dans l’été, une grande fête médiévale se clôturant par un magnifique feu d’artifice. Toutes ces activités, qui se font selon la période de l’été et les envies des participants, apportent un plus culturel à nos activités scientifiques et permettent d’avoir une approche intégrée du territoire.

Vue de l’entrée de la forêt de Saoû, et de cette formation géologique particulière : le synclinal perché - photo prise par Virgine Quérez http://www.lumieres-du-monde.com/bl...


En ce qui concerne la faune et la flore, cette région n’est pas en reste. Des vautours fauves passent au-dessus du centre. On peut également trouver de nombreuses espèces d’orchidées, il n’est pas rare de croiser un chevreuil ou des insectes protégés.
Les randonnées dans la région offrent de superbes paysages, par exemple, juste derrière le centre, à cinq cents mètres d’altitude plus haut (environ trois heures de marche en prenant le temps), les points de vue sont saisissants !
Un peu plus loin, à quelques encablures en vélo cette fois, juste derrière le petit village de Saoû, se trouve la forêt du même nom, nichée dans un synclinal inversé (formation géologique très singulière). Bref, le cadre est plus que sympathique.
Nos activités dans la Drôme s’intègrent donc dans une démarche écologique, c’est-à-dire un tout où sciences et activités manuelles, culture et nature s’associent à la vie quotidienne pour faire grandir les participants… et notre équipe !

© OSI
Notre spot de baignade, le Picodon est l’occasion de visiter des fermes productrices de ce fromage local à succès, la faune et la flore sont très riches, ici une orchidée (Ophrys insectifera).

Le quotidien sur place

Durant ton séjour, ton rôle sera de réaliser des études d’impacts, de suivis d’espèces et d’indices de qualité des écosystèmes. Tu contribueras également à l’analyse de la biodiversité et à la caractérisation des habitats associés par étude physique et physico-chimique de l’échelle du relevé jusqu’à celle du paysage.
Tu auras la chance de pouvoir rencontrer des acteurs locaux en matière de biodiversité et de recherche : des responsables de la communauté de commune aux gardes de l’ONF, en passant par des propriétaires forestiers, vos séances d’échanges promettent d’être riches en informations.
L’objectif sera dans un premier temps de percer les secrets de la forêt. D’y découvrir la faune et la flore qui s’y trouvent et d’en comprendre l’intérêt ; comprendre la biodiversité ainsi que les services écosystémiques.
Dans un second temps, tu seras amené à proposer des solutions durables quant aux actions à mettre en place afin de préserver la biodiversité de chacun des sites étudiés.

© OSI

L’équipe





Après l’obtention en 2011 d’un master de Biologie des Organismes et des Populations à l’Université de Bourgogne, Solène intègre l’ONG Objectif Sciences International en juin 2012 et devient Éducatrice Scientifique sur le camp Biotech Connection.
En 2013, elle est reçue au poste de Responsable du Programme de Recherche PERCEPTION.
Elle encadre, depuis cette date, différents camps comme Au fil de l’arbre, Au fil de l’eau ou encore Le sol et ses secrets.
Solène coordonne également l’expédition du programme PERCEPTION en Amazonie en Guyane Français.
Il s’agit du séjour Au fil de l’Amazonie (à découvrir sur ce site web) : attention, places limitées !

© OSI

© OSI

L’Hébergement

De verts et vastes espaces pour de folles activités.



Le centre de vacances de Musiflore se situe en pleine nature, avec environ quarante-huit hectares de terrain, partagés entre forêts et prairies. Les propriétaires alentour nous accueillent également, à condition de respecter leur travail (ne pas aller dans les champs juste avant la fauche, par exemple) et de les prévenir. Nous nous trouvons donc dans un immense terrain de découvertes et d’aventures, où seule la taille de nos enjambées est une limite.

Le centre, rénové récemment, comprend de nombreuses salles d’activités, petites ou vastes.

Sur ce séjour, c’est dans des tentes accrochées aux arbres que tu dormiras, et ceci EN TOUTE SÉCURITÉ !

Les repas seront pris parfois au Centre situé à proximité immédiate, parfois sur le campement des Grimpeurs en Arbres ! Souvent dehors, et toujours à l’ombre par grandes chaleurs, ce qui est très agréable.

Les douches sont prises au Centre de Vacances, quotidiennement.

Le Centre de Vacances possède aussi un auditorium pourvu de tout le matériel pour faire des spectacles en tous genres. D’autres bâtiments, un peu plus loin, se constituent d’une vieille ferme, aussi rénovée, dans laquelle un four à pain est encore en activité. Il nous arrive donc souvent de faire du pain, voire… des pizzas !

Ceci s’intègre dans nos objectifs liés à notre impact écologique. Sur ce Centre, nous avons axé notre démarche autour de l’alimentation. Le lieu est idéal, car la production locale est importante et de nombreux agriculteurs sont respectueux de l’environnement (le centre se situe dans un groupement de communes, appelé Biovallée, engagées pour une agriculture respectueuse de l’environnement). Aussi, les participants consomment le pain qu’ils produisent (deux à trois jours par semaine pour l’instant) et ils confectionnent entièrement leurs goûters. Les menus sont allégés en aliments carnés et sont réfléchis pour apporter tout ce qui est nécessaire, d’un point de vue énergétique, à base de produits frais. Ceci a été possible grâce à une collaboration étroite avec toute l’équipe du centre Musiflore.

En effet, le centre Musiflore s’intègre aussi dans une démarche écologique (chaudière à bois, nombreuses pancartes de sensibilisation, soucieux du bilan énergétique, alimentation saine, etc.).
Nous essayons également de réduire nos déplacements et notre consommation d’impression, de favoriser l’achat de consommables de matière recyclée, etc.
Dans et autour du centre, nous avons tout ce dont nous avons besoin pour nos activités : terrains dégagés pour de grands jeux ou faire décoller des drones, forêts étendues à explorer et à étudier, prairies d’orchidées, grands arbres impressionnants, rivières à étudier ou pour se baigner…
Le centre Musiflore est donc parfait pour s’éclater dehors ou à l’intérieur !

Durant ces vacances, tu vivras donc au cœur de ton projet de recherche. En effet, ce séjour sera 100 % nature ! C’est au beau milieu des arbres que tu auras la chance de te réveiller chaque matin. Ensuite, tu mettras en place différents protocoles en forêt et tu te familiariseras avec différentes techniques de grimpe d’arbres.
Pas d’inquiétude, sanitaires (toilettes et douches), eau chaude et repas chauds seront assurés !
À l’occasion de soirées feu de camp, tu apprendras la maîtrise du feu (efficience, chaleur) et sa gestion en toute sécurité. Toutefois, le concours de Chamallows grillés n’est pas exclu !

© OSI


Pour les personnes qui voudraient suivre les aventures du programme de recherche PERCEPTION, vous pouvez aimer et partager la page « OSI PERCEPTION » via Facebook.


Accès et Découvertes

Provence, Lavande et Forêt de Chênes :

Cliquez sur ce lien si vous voulez visualiser tous les séjours qui sont proposés sur le Centre de Séjours Scientifiques OSI Provence.




Situation du Centre de Vacances

Au cœur d’un terrain préservé de quarante-neuf hectares de prairies et forêts :
les jeunes seront hébergés dans des chambres joliment équipées de deux à six places, au sein du Centre Musiflore, implanté à Crupies, au cœur des Préalpes provençales depuis 1966.
Entièrement rénové, ce bâtiment d’initiation aux activités musicales, d’expression artistique et de découverte de la Nature est particulièrement bien adapté aux activités scientifiques et culturelles de l’ONG.

C’est via Lyon et Valence que nous organisons les transferts accompagnés depuis toutes les villes. Si vous venez par vos propres moyens, différentes autres voies d’accès s’offrent à vous selon votre point d’origine ou le lieu de votre destination finale, si vous nous amenez vos enfants à l’occasion d’un déplacement plus grand.
Paris - Crupies se fait en 3 h 30 de porte à porte en TGV Méditerranée.

Accès au Centre Musiflore :

En arrivant de Lyon ou de Grenoble par l’autoroute A7 : sortie 15 Valence sud. Prendre la D111 en direction de Die /Gap. Contourner Crest et prendre la direction Nyons / Bourdeaux (D538) jusqu’à Bourdeaux. Continuer sur la D70 en direction de Nyons jusqu’à Crupies, Dépasser Crupies et prendre direction Vesc / Nyons. Le Centre Musiflore se trouve à 2 km de Crupies sur la gauche.

En arrivant d’Avignon - Marseille par l’autoroute A7 : sortie 18 Montélimar sud. Suivre la D540 en direction de Dieulefit. À Dieulefit, prendre la direction Nyons puis La Paillette. Continuer en direction de Vesc et Crupies. Le Centre Musiflore se trouve à 3 km de Vesc sur la droite, avant le village de Crupies.

Pour arriver sur place, vous pouvez :


Adresse du Centre :
Centre Musiflore
Combe de Garaux
26460 Crupies
Tél. à tarif local depuis la France : 09 72 21 57 59
Tél. tarif normal depuis le Canada et les USA : 011 33 9 72 21 57 59
Tél. tarif normal depuis tous les autres pays : 00 33 9 72 21 57 59

Ce Centre nous permettra de vivre nos séjours immergés dans la nature et nous bénéficierons de plusieurs salles d’activités sur l’ensemble de l’infrastructure de la propriété. Une grande salle qui permettra à la fois l’organisation des boums et des retransmissions de vos enfants les samedis après-midi sera également utilisée.

Nous nous devons de vous prévenir que la région regorge d’activités de toutes sortes, ruisseaux à découvrir, prairies à explorer, forêts à arpenter...

Et tout cela, au soleil !

Vue de l’entrée de la forêt de Saoû, et de cette formation géologique particulière : le synclinal perché - photo prise par Virgine Quérez http://www.lumieres-du-monde.com/bl...




Le Pays de BOURDEAUX, c’est la Forêt de Saoû, qui est le site naturel le plus exceptionnel du département ! Mais c’est aussi une terre faite de contrastes et de lumières, de pierres assoiffées, de marnes, de sous-bois et de garrigues à thyms et à lavandes. Un petit coin de paradis des Préalpes drômoises entre Vercors et Provence.

Le village de Crupies est une petite commune caractérisée par son absence de centre de village, mais dont la renommée est assurée par Musiflore et par la Chapelle Saint-Jean (XIe siècle). Du haut de sa colline, elle domine et surveille la rivière le Roubion qui brille au soleil.










Crupies est un village où il fait bon vivre. Il s’y perpétue une bonne tradition de convivialité.







Les parents, quant à eux, pourront aussi décider de profiter d’un hôtel dans la région, que ce soit la veille de leur arrivée sur les lieux ou bien pour venir assister à la Retransmission de leurs enfants le samedi après-midi (veille du départ, le dimanche). Les parents pourront aussi profiter de la région pendant toute la durée du séjour.
Outre les nombreux hôtels et auberges disponibles dans la région, le Centre de Vacances Musiflore où se situeront les séjours est également à votre disposition pour la nuit du samedi au dimanche.

Vidéo

Journaux de Bord

Journal de bord 2016 : http://www.osi-perception.org/Au-Fi...

Documents produits

Pour les personnes qui voudraient suivre les aventures du programme de recherche PERCEPTION, vous pouvez aimer et partager la page « OSI PERCEPTION » via facebook.

Photos / Vidéos

© OSI

© OSI

© OSI

Nos partenaires

Voir également