A l'affût de la biodiversitéNiveaux 1 et 2

Partons à l’affût de la biodiversité au cœur des Alpes et posons nous la question : animaux et plantes des montagnes changent-ils quand le Loup (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

A l'affût de la biodiversitéNiveaux 1 et 2

Partons à l’affût de la biodiversité au cœur des Alpes et posons nous la question : animaux et plantes des montagnes changent-ils quand le Loup (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Biodiversité - 7 ou 15 jours - Suisse
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Bienvenue dans le Val d’Anniviers pour une plongée au cœur de la biodiversité !

Incroyables insectes, tels les rigolos taupins « tic-tac », ingénieuses plantes, tel les orchidées se faisant passer pour des insectes, merveilleux oiseaux, tel le Tichodrome, le « papillon » fuchsia des montagnes : toutes les merveilles de la nature montagnarde seront passées au peigne fin des jeunes naturalistes pour le lancement de ce grand projet de suivi de la biodiversité.

Le Séjour

C’est en effet un vrai programme scientifique Programme de science
Programme scientifique
Etre acteur de la recherche scientifique. Participer à des programmes de science concrets. C’est possible avec nos stages nature baleines et dauphins aux Açores.
auquel vous participerez : la première étude européenne sur les conséquences du retour du loup sur l’ensemble de la biodiversité ! Et les plus jeunes seront accueillis dans un cadre à la fois ludique et d’imaginaire.

Tu veux tout connaître de la nature ? Savoir le nom du papillon multicolore volant de fleur en fleur, du drôle d’insecte avec des antennes sur le nez, de l’oiseau chantant au- dessus de ta tête ou de cette fleur qui sent si bon ? Savoir dénicher les serpents le jour, attirer les sphinx la nuit et faire des affûts aux cerfs au petit matin ? Savoir créer une collection d’insectes ou un herbier et nommer tes découvertes ? Apprendre les méthodes pour faire l’inventaire de la faune (animaux) et de la flore (plantes) comme un scientifique ? Et puis bien sûr, voudrais-tu sentir à tout moment le frisson de te savoir au pays du Loup et du Lynx, le tout en randonnant dans une vallée aux paysages splendides et aux 5 sommets couverts de glaciers à plus de 4000 mètres d’altitude ? Si tu réponds oui, ce séjour est fait pour toi !

Alors peut-être viendras-tu pour faire toutes ces découvertes fascinantes, mais on n’observera pas tout cela que pour l’émerveillement, nous étudierons en effet une des choses les plus importantes pour nous les hommes : ce qui nous permet d’avoir de l’eau potable, à manger, de quoi s’habiller, de nous émerveiller, et que pourtant nous connaissons presque moins que les étoiles de notre galaxie : j’ai nommé la biodiversité !

En effet, si la biodiversité n’est en fait que la diversité du monde vivant qui nous entoure, son importance capitale pour l’homme est maintenant reconnue par les scientifiques. Pourtant, nous ne connaissons qu’une petite partie des espèces présentes sur terre, et n’avons que très peu de connaissances sur comment chacune vit et évolue.

Et même en Europe, aux portes de chez nous, que savons-nous sur notre biodiversité ? Ainsi, les Alpes voient actuellement le retour de deux grands prédateurs (Loup & Lynx), espèces que l’on qualifie de « clef-de-voûte » pour signifier leur importance dans les écosystèmes. Leur retour va sûrement s’accompagner de grands changements dans les populations de leurs proies (cerfs, chevreuils, chamois...) ainsi que dans la gestion des troupeaux en alpages. Et ceci aura probablement des conséquences majeures sur les animaux et les plantes de nos montagnes. Mais le retour des grands prédateurs est-il un bienfait pour la biodiversité comme le prétendent leurs défenseurs ? Ou au contraire va-t-il provoquer la disparition de certains milieux et de certaines espèces animales ou végétales comme le prétendent les opposants au retour du Loup ?

A l’affut de la Biodiversité !

C’est pour tenter de répondre à ces questions que nous te convions sur un séjour « à l’affût de la biodiversité » ! Nous nous transformerons en enquêteur avec une mission : suivre au fil des années la biodiversité des montagnes du Val d’Anniviers, et essayer d’analyser son évolution. Nous scruterons donc la nature sous tous ses aspects et étudieront plantes, insectes, oiseaux et grands mammifères mais aussi serpents, grenouilles, araignées et autres fougères !

Si tu es curieux de tout tu pourras donc devenir un naturaliste touche à tout et apprendre à la fois comment capturer et identifier les papillons, mais aussi comment découvrir des oiseaux rares, pister les cerfs et faire des moulages d’empreintes !

Tu préfères te spécialiser ? Alors fais ton choix !
- Deviens ornithologue et consacre toi aux oiseaux acrobates des cimes !
- Deviens botaniste et inventorie les plantes et les fleurs du Val d’Anniviers !
- Deviens entomologue et attaque toi à la fantastique épreuve du recensement des insectes du secteur !

C’est donc à une véritable école de la nature que nous te convions, encadré par des éducateurs scientifiques qui sont également de vrais naturalistes de terrain à même de te guider à travers les merveilles de la nature !

NB : Afin d’éviter toute confusion, le loup n’est pas l’objet d’étude de ce séjour, mais son habitat. Même s’il n’est pas impossible de trouver des indices de présence du loup suite à son retour, l’objet de ce séjour est d’étudier l’écosystème dans lequel il évolue, et non pas l’animal en lui-même.

Concept Appris sur le séjour

Ecosystèmes - Biologie des populations - Indices de présence - Suivi animal - Transects - Prélèvements - Ornithologie - Botanique - Entomologie - Mammalogie - Herpétologie - Mycologie - Milieux naturels - Communautés biologiques - Inventaire de la biodiversité - Echantillonnage - Comptage - Identification - Collection de référence - Clef d’

Le Matériel Utilisé

Carte topographique - Épuisette (filet troubleau) - Filet à papillons - Herbier - Jumelles - Loupe de terrain - Loupe binoculaire - Lunettes d’observation - Photographie numérique - Piège à insectes - gps - Clés de détermination - Pièges-photos - Moulage pour empreintes - Carnet de terrain - Filet fauchoir - Parapluie japonais - Fiole d’éch

Le lieu




Le village montagnard de Saint-Luc se situe dans le val d’Anniviers, vallée sauvage et charmante du Valais Suisse. Les sommets environnants culminent au-dessus de 3’000 m dont 4 au dessus de 4’000 mètres ! et nous pouvons y contempler le Cervin (Matterhorn) montagne la plus célèbre de Suisse. La géologie est particulièrement riche dans cette vallée, dû, entre autre, à la formation des Alpes, et cet endroit a ainsi connu une forte activité minière du temps de la préhistoire (cristaux, métaux...). Aujourd’hui, il est possible de visiter certaines mines avec Objectif Sciences International et les divers minéraux affleurent. D’ailleurs, l’un d’entre eux est un peu spécial... car il brille la nuit !






Le cadre de montagne est magnifique en été comme en hiver. Que nous regardions depuis la fenêtre ou que nous partions en ballade, les lacs, cols, sommets et prairies d’altitudes sont époustouflants. Il y a encore de nombreux glaciers, comme celui du Moiry, au pied duquel nous allons bivouaquer l’été. Le gigantisme de cette eau endormie se reflétant dans le miroir d’un lac d’altitude, associé aux vues d’altitudes provoquent toujours une certaine émotion. La biodiversité qui pousse, qui court et qui vole est elle aussi remarquable et abondante, de la flore alpine aux aigles royaux, cerfs et autres criquets originaux. Ainsi, c’est le cadre idéal pour apprendre toutes les étapes de la randonnée et de la gestion d’un feu de camp.

Dans le val d’Anniviers, il n’y a que quelques villages rustiques, et c’est une vallée assez préservée, bien qu’habitée depuis fort longtemps. En effet la vallée a une riche histoire. On peut y trouver deux sites de pierres à cupules, vestige mystérieux du néolithique, et de nombreux moulins du XVIIIe siècle témoins d’une forte activité autour de la farine de seigle. Vous le verrez, l’architecture rustique est très particulière et complètement adaptée aux contraintes propres à cet étage montagnard.

L’été, les villages de Saint-Luc, Zinal et Grimentz sont les bases de départ en randonnée des amoureux de la nature et de la montagne, pour des parcours adaptés aux débutants comme aux confirmés, qui permettent de marcher ou de faire du VTT devant de superbes paysages.

Un avantage important du lieu est le bus de La Poste Suisse qui nous permet de nous rejoindre facilement tous les points de la vallée, en limitant notre empreinte carbone.


Les Observations Astronomiques !

Enfin, été comme hiver, nous avons la chance de pouvoir visiter et profiter de l’observatoire François-Xavier Bagnoud implanté à Saint-Luc. Il possède, entre autre, un télescope de 600 mm et des animateurs spécialistes et passionnés qui collaborent avec l’ONG Objectif Sciences International.

Le Village de St-Luc est un village de montagne qui vit au rythme des Planètes, des Étoiles et des Galaxies ! Au détour des rues, vous découvrirez Mars, Pluton, le soleil, Venus... peints sur les murs. Tandis que certains chalets portent des noms... galactiques.

Saint-Luc et le val d’Anniviers nous offrent donc une richesse tant historique que géologique, architecturale et bien évidemment biologique, dans un contexte humain assez bien intégré à l’environnement : idéal pour assouvir notre curiosité !

Fête Nationale Suisse

Sur les séjours qui tombent autour du 1er août, nous fêtons la Fête Nationale Suisse comme il se doit, vraiment typique en ces altitudes de montagnes, avec ses feux d’artifice, son grand feu de joie, ses lampions, ses musiques traditionnelles... et sur les séjours d’hiver nous fêtons le Nouvel-An.

Ci dessous quelques photographies réalisées par notre partenaire photographe Armando SIN, lors de la Fête Nationale du 1er août 2011 dans le Val d’Anniviers. Ces prises de vues ont été composées dans une démarche artistique relative aux couleurs « passées » de ces images des métiers d’antan présentés à l’occasion de cette journée de fête.


Toute l’après-midi et la soirée du 1er août c’est fête dans la Vallée. On en profite pour dormir à la belle étoile après la fête.

L'Hébergement


Notre hébergement dans le val d’Anniviers est le Grand Hôtel du Cervin. Magnifique hôtel datant de la romantique des Alpes, qui fût construit en 1883 et qui est aujourd’hui classé bâtiment historique par le Valais. Cet hôtel, qui se trouve au cœur de Saint-Luc, offre une situation qui nous permet d’accéder très facilement aux pistes en hiver et aux randonnées en été, car nous sommes à moins d’une quinzaine de minutes à pied du funiculaire. Cela nous permet aussi d’aller à l’observatoire astronomique qui se trouve en haut du funiculaire, et d’avoir le funiculaire rien que pour nous en pleine nuit, sacrée expérience ! Ceci nous permet de réduire nos déplacements et notre bilan carbone. De plus, nous avons facilement accès au bus de La Poste Suisse qui dessert tous les points importants de la vallée.


L’intérieur du Grand Hôtel du Cervin a été régulièrement entretenu depuis sa construction initiale, et a été rénové en respectant l’histoire et l’architecture de ce lieu. Nous utilisons des chambres spacieuses de quatre lits avec deux lits superposés dans les chambres d’enfants, et d’un lit double dans les chambres des parents. Cette grande bâtisse nous permet d’avoir de nombreux espaces pour nos activités, ou juste pour flâner.

Les repas sont pour la plupart typiques, de la cuisine montagnarde à la cuisine italienne. Nous avons la chance d’avoir une raclette traditionnelle une fois par semaine (ici ce sont de grandes meules de fromage qui fondent, mais nous n’en dirons pas plus). C’est donc dans une atmosphère familiale et chaleureuse que nous vivrons dans cet hôtel historique, au cœur de la culture Suisse et surplombant une magnifique vallée.

Témoignages

Par Karine D.

Paco est ravi de son séjour qu’il attendait depuis plusieurs semaines. Quelle chance de participer à un travail de recherche biodiversité !!! l’ambiance est bienveillante et le programme co - construit : réussite assurée. Karine, maman de Paco, 10 ans, À l'Affût de la Biodiversité 2017.


Déposer un témoignage

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également