Envoyer à un ami

Une equipe de la UAB etudie un phenomene qui regule le climat entre (...)

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Une equipe de la UAB etudie un phenomene qui regule le climat entre (...)

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Les changements climatiques de l’hemisphere nord et de l’hemisphere sud
sont intimement lies par un phenomene regulateur de va-et-vient. Une
equipe de chercheurs de l’Universite Autonome de Barcelone (UAB) et de
l’Universite de Cardiff (Royaume-Uni) a demontre pour la premiere fois
que dans le passe la circulation oceanique de l’hemisphere sud
s’ajustait en reponse aux changements soudains qui se produisaient dans
l’hemisphere nord. Les scientifiques ont remarque qu’au fur et a mesure
que le climat se rechauffait dans l’hemisphere nord, l’hemisphere sud
entrait dans une phase de refroidissement qui minimisait alors le
transport des eaux profondes de l’Atlantique dans le sens sud-nord. Le
phenomene inverse se produisait egalement : si l’hemisphere nord se
refroidissait, alors l’hemisphere sud entrait dans une phase de
rechauffement qui stimulait le transport des eaux sud-nord. Ces
mecanismes d’interconnexion entre les deux hemispheres ont deja ete
observes grace a des simulations du climat. Mais c’est la premiere fois
que des chercheurs peuvent le confirmer experimentalement, et avec un
haut niveau de detail, a partir des donnees des annees passees. Les eaux
de l’hemisphere sud jouent donc un role actif et important dans la
dynamique des changements soudain du climat. Actuellement, le climat en
Europe et en Amerique du Nord est tres influence par le Golf Stream. Ce
courant oceanique transporte les eaux chaudes depuis les zones
tropicales jusqu’au nord, en passant par la cote de la Floride, en
traversant l’ocean Atlantique vers le nord, puis en redescendant vers la
cote ouest de l’Europe. Ce courant favorise le climat doux de la cote
ouest europeenne. La force de ce courant depend de la salinite de l’eau
transportee depuis le sud. Si la salinite de l’eau diminue, alors le
courant s’affaiblit. Les etudes sur le rechauffement global prevoient
une augmentation des temperatures qui pourrait provoquer la fonte d’une
partie des glaces du Groenland. L’Atlantique nord subirait alors un
apport en eaux douces, qui diminuerait la force du courant et
provoquerait a moyen terme un climat plus froid et sec en Europe et en
Amerique du Nord. Cependant, selon les chercheurs, l’Ocean Atlantique
pourrait s’autoreguler devant les changements climatiques dus au
rechauffement global comme il l’a fait dans le passe. Les eaux de
l’hemisphere sud sont plus douces que celles du nord. L’eau douce, qui
provient de la fonte des glaces dans l’hemisphere sud et qui se diffuse
dans tout l’Atlantique, diminue la concentration en sel de l’ocean dans
l’hemisphere nord et engendre alors l’affaiblissement du Golf Stream.
Or, depuis les dix dernieres annees, les scientifiques ont observe une
diminution de la fonte des glaces dans l’hemisphere sud. Pour les
chercheurs qui menent ce projet, cela pourrait etre un signal montrant
que les oceans sont deja en train de s’ajuster pour le rechauffement
global. L’etude fut publiee dans la revue Science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. .

Contacts :
- Rainer Zahn, Instituto de Investigacion en Ciencia y Tecnologia
Ambiental (ICTA), Universidad Autonoma de Barcelona (UAB) - courriel :
Rainer.zahn icrea.es,
http://antalya.uab.es/_c_ceambienta...
Sources : Idcrue, 22/03/05
Redacteur : Tiphaine Lebreton Cluzel, service-sst ambafrance-es.org

Nos partenaires

Voir également