Spécial 4000 : BishornNiveau 4

OSI, une ONG au sommet !!! Le sport au service de la science : Entre alpinisme et glaciologie, une initiation qui donne goût à l'aventure (...) Voir descriptif détaillé

Spécial 4000 : BishornNiveau 4

OSI, une ONG au sommet !!! Le sport au service de la science : Entre alpinisme et glaciologie, une initiation qui donne goût à l'aventure (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets de recherche !
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Envie de gravir un sommet mythique des Alpes ???

Vous avez envie de vivre des moments forts en émotion et adrénaline au-dessus des crevasses et des nuages ?

Vous désirez accomplir un exploit sportif tout en participant à une recherche scientifique Recherche Scientifique Participer à des programmes de recherche scientifique. Etre acteur de l’avancement de la recherche sur les océans en aidant à mieux les comprendre. C’est possible avec nos stages nature baleines et dauphins. de l’impact du climat sur les glaciers alpins ?

Rejoignez notre équipe pour une ascension sur trois jours entre 3000 et 4000m d’altitude !!!

Le Séjour

Les glaciers du monde représentent environ 70% de la masse d’eau douce sur une superficie de 15 million de km2. La Suisse Colonie de vacances
Valais
Suisse
L’ONG Objectif Sciences International propose chaque année plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, avec différentes thématiques (faune & flore, architecture, paléontologie, géologie, drones...). Vous trouverez des informations en suivant ce lien sur les séjours nature.
est quant à elle le pays des Alpes qui compte la plus grande surface glaciaire avec environ 800 km2
Votre mission sera de mettre en place un protocole de recherche en glaciologie.
Ce séjour sera aussi l’occasion d’explorer un environnement exceptionnel, dominé par les plus hauts sommets des Alpes.
Vous aurez ainsi l’occasion d’améliorer, d’exercer votre technique de marche sur glacier et tester votre capacité d’acclimatation à la haute montagne.

LA RECHERCHE


L’objectif principal de l’expédition est la récolte d’un maximum d’information sur le glacier de Tourtemagne et ses alentours. Les données collectées seront traitées informatiquement pour en extraire une base de données permettant de comprendre l’évolution du glacier (température, avancée/retrait, précipitations, vent…).
Cela permettra de suivre année après année l’évolution du glacier de Tourtemagne.

Les missions :
- mise en place d’un suivi annuel du glacier de Tourtemagne
- installation de matériel pour le suivi (station météo, ibutton)
- cartographie du glacier
- création d’un fond photographique pour la photo-interprétation et comparaison
- étude de l’écosystème glaciaire (formation, mouvement, accumulation/ablation)

Le deuxième axe de recherche porte sur les impacts du changement climatique sur la ressource en eau (hydroélectricité, agriculture, population).
Les missions :
- rédaction d’un rapport sur l’évolution des glaciers
- sensibilisation à l’utilisation de l’eau en tant que ressource

Par leurs activités, les participants apporteront donc une contribution active à la Recherche dans le cadre des programmes de sciences participatives sciences participatives Les sciences participatives et sciences citoyennes sont au cœur de notre projet. En effet, c’est un moyen ludique et citoyen de compléter des travaux scientifiques.

Lors des différentes missions, nous regroupons les données que nous avons récoltées et les partageons avec le monde de la recherche. Cela permet à tous ceux qui sont intéressés par la recherche scientifique, sans pour autant avoir une implication directe dans la recherche, de s’informer des dernières avancées
Votre action contribue donc à l’avancée de la science !


L’exercice de vulgarisation scientifique prend différentes formes. Il peut s’agir de l’observation de différentes espèces animales : oiseaux, insectes, reptiles et mammifères, afin de les répertorier. Cela peut également s’appliquer à la biodiversité marine. La vulgarisation peut également être appliquée à la géologie grâce au développement des technologies satellites qui se sont démocratisées grâce à l’essor du drone (géo-référencement), et même dans le domaine de l’astronomie par la cartographie du ciel.

Les possibilités sont nombreuses et ne demandent qu’à être saisies.

L’expérimentation des nouvelles technologies de collecte scientifique fait partie intégrante de nos séjours. L’utilisation de la photographie numérique, des Spectrophotomètres, ainsi que de microscopes et de drones font partie du matériel que nous mettons à disposition dans nos colonies de vacances.
Les séjours que nous proposons sont aussi variés que les outils scientifiques à notre portée : observation de l’éclipse totale aux Etats-Unis en 2017, suivi des cétacés à Tahiti, ou encore découverte de la somptueuse panthère des neiges au Kirghizstan sont au programme.
.

Objectif humain : en partenariat avec MIX IT UP, programme de mixité d’OSI, initier des jeunes, filles et garçons, de tous horizons à la glaciologie et l’alpinisme.

Les missions de MIX IT UP : faciliter l’accès de tous publics à la culture scientifique et favoriser la mixité au sein des séjours de recherche participative de l’ONG. Elargir l’accès à une éducation de qualité, c’est équilibrer les forces en présence dans le monde scientifique et technique et dans la construction de la société de demain.

MARRAINE

Elodie ORBAEN, Championne du Monde d’Escalade Handisport, marraine de ce projet « Glacialis - Mix it up »



"Pour que les mots Passion-Science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. -Montagne-Rêve se déclinent aussi au féminin, je soutiens l’association Objectif Sciences International afin que nous puissions tous atteindre des sommets !
Parce que la passion n’a de valeur que si elle est partagée"







LE LIEU

Le Val d’Anniviers au cœur du Valais Colonie de vacances
Valais
Suisse
L’ONG Objectif Sciences International propose chaque année plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, avec différentes thématiques (faune & flore, architecture, paléontologie, géologie, drones...). Vous trouverez des informations en suivant ce lien sur les séjours nature.
jouit d’une situation exceptionnelle. Avec 300 jours de soleil par an, cette vallée permet de profiter au maximum de son territoire naturel.
Zinal, 600 habitants, est le plus haut village de la vallée et est situé à 1670 m d’altitude. Station de ski l’hiver, Zinal est le paradis de la randonnée et de l’alpinisme l’été.
Le sommet du Bishorn se positionne entre le Val d’Anniviers et la vallée de Zermatt dans la plus grande concentration de 4000 m des Alpes. Il constitue le 1er maillon de la couronne impériale composée du Weisshorn, le Zinalrothorn, l’Ober Gabelhorn, le Cervin et la Dent Blanche tous dépassant 4000 m.

Qui dit haute altitude, dit glacier. La zone en compte des dizaines, de toutes les tailles, les formes et expositions. Le Bishorn n’y fait pas exception puisqu’il est bordé par 4 glaciers.
Ce sommet constitue un formidable terrain d’aventure et de recherche. Avec Zermatt, le val d’Anniviers fait partie des temples de l’alpinisme.

LE QUOTIDIEN SUR PLACE

La montagne appartient à ceux qui se lèvent tôt : lever entre 4 et 5h du matin afin de profiter des conditions optimales pour s’aventurer sur le glacier et accéder au sommet du Bishorm.
Les journées seront ponctuées de marche et d’arrêts techniques et scientifiques.
Le samedi soir, sera projeté au refuge un diaporama sur les glaciers du monde et l’impact du réchauffement climatique.

Estimation des temps de marche : entre 5h et 8h par jour

L’EQUIPE


Florian Pinchon : accompagnateur en montagne et glaciologue. Il travaille depuis trois ans avec OSI en tant que responsable pédagogique ainsi que sur les sujets liés à la montagne et particulièrement sur l’importance des glaciers en tant que ressource.
Pour le projet Bishorn, il aura 3 casquettes : accompagnateur en montagne, responsable pédagogique et logistique ainsi que responsable scientifique.

Un guide de haute montagne, diplômé d’Etat, du bureau des guides du Val d’Anniviers, encadrera l’expédition.




L’HEBERGEMENT

Le premier refuge de Tracuit est construit en 1929 et compte 16 places mais, fort de son succès, il sera agrandi en 1938 pour atteindre 55 places. Enfin, la cabane est agrandie en 68 et 80 mais elle ne répond pas aux normes, raison pour laquelle en 2013 est construite la nouvelle cabane.

Hébergement de haute montagne, la nouvelle (2013) cabane de Tracuit est située à 3250 m d’altitude sur le rebord du glacier de Tourtemagne.
Ce refuge de 116 couchages est très moderne et fonctionnel. Il se divise en 12 dortoirs pour le confort de tous.
Le refuge est un excellent belvédère qui domine tout le Val d’Anniviers.

Nous dormirons donc deux nuits dans ce refuge.



INFORMATIONS PRATIQUES

Pour venir à Zinal :

Rendez vous à 10h le vendredi 4 Septembre, retour le dimanche 6 septembre entre 16 et 17h.

Depuis Genève : en train depuis gare Cornavin jusqu’à Sierre puis Car Postal jusqu’à Zinal La Tzoucdana.

En voiture depuis Genève : Autoroute direction Lausanne, Montreux, Martigny, Sierre puis Val d’Anniviers (Vissoie) arrivée à Zinal parking du fond de Zinal la Tzoucdana.

Pré-requis

L’inscription à ce séjour nécessite une pleine conscience de son niveau de difficulté physique et sportive.

Dénivelés importants : entre 900 et 1600 m par jour et haute altitude (2 nuits à 3256 m).

Être un marcheur régulier. Avoir l’habitude de la marche en montagne sur terrain difficile.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également