Progresser dans sa pratique naturaliste 2/4 : CamargueNiveau 4

Deuxième session du cycle annuel de formation naturaliste BIODIVERSITA ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Progresser dans sa pratique naturaliste 2/4 : CamargueNiveau 4

Deuxième session du cycle annuel de formation naturaliste BIODIVERSITA ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Menez à bien d'incroyables projets de recherche !
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Cette deuxième session est basée dans le « Triangle d’or de la Biodiversité », l’ensemble Camargue - Crau - Alpilles, qui regroupe une biodiversité exceptionnelle, et certains des milieux et des espèces les plus rares en France. Cette formation au cœur du printemps est donc placée dans un site et à une période idéale pour se former dans différents domaines comme l’ornithologie, la botanique, l’entomologie et l’herpétologie. A travers des sessions de terrain allant des lagunes méditerranéennes aux garrigues des Alpilles, en passant par les steppes de Crau, les dunes, les marais ou les rizières de Camargue, mais aussi par des sessions de formation dans notre petit « laboratoire » décentralisé au cœur de la Camargue, cette formation s’adresse à tous ceux voulant acquérir ou renforcer toutes les compétences d’un naturaliste de terrain.

Le Séjour

Lieu

Formation basée en Camargue dans le Parc Naturel Régional de Camargue (FR - Bouches-du-Rhône). Nous serons basés au Mas Guinot http://www.camargue.fr/site/mas-guinot/ à la limite entre la camargue fluvio-lacustre au nord caractérisée par des milieux d’eau douce, et la camargue laguno-marine au sud caractérisée par des milieux saumâtre ou salé. Nos sessions de terrain nous amènerons également en Crau et dans les Alpilles - plus de détails ci-dessous en fin de descriptif.

Dates

Lundi 30 avril au vendredi 4 mai 2018.
Début de la formation le lundi à 9h, fin de la formation le vendredi vers 16h.
Arrivée conseillée le dimanche en fin d’après-midi (à réserver à l’inscription).

Contact, informations et inscriptions

Sylvain Allombert : direction osi-biodiversita.org ou +33 7 81 46 72 37

Pré-requis et niveau de la formation

Cette formation se veut à la fois accessible aux grands débutants, donc sans pré-requis, mais aussi pertinente pour les naturalistes déjà compétents. En effet, un des objectifs de la formation est de permettre aux participants de se construire une culture solide à travers l’ensemble des domaines naturalistes. Les débutants pourront donc s’initier à différents domaines et les naturalistes déjà expérimentés se consacrer plus particulièrement aux domaines dans lesquels ils sont le moins à l’aise tout en complétant leur formation dans leur domaine de prédilection et en acquérant de nouvelles méthodes durant les temps de formation trans-disciplinaires.
Des sessions en parallèles permettront également de diviser le groupe en deux pour s’adapter aux différences de niveaux (sessions d’initiation et de perfectionnement).

Contenu et objectifs

Cette formation sera très polyvalente, avec 4 dominantes que sont l’ornithologie, la botanique, l’entomologie et l’herpétologie. L’objectif majeur est pour les participants de se construire une culture naturaliste solide à travers l’ensemble des principaux domaines naturalistes.

Ornithologie :

En profitant de la saison et des milieux parcourus, nous nous concentrerons sur deux groupes constituant l’essentiel des espèces d’oiseaux : les passereaux et les oiseaux des milieux aquatiques. La grande diversité des oiseaux rencontrés nous permettra d’adapter la difficulté à la fois aux débutants en ornithologie ainsi qu’aux plus chevronnés.

  • Connaître la morphologie des oiseaux et savoir les décrire
  • Savoir repérer rapidement les critères essentiels à l’identification
  • Comprendre l’écologie des oiseaux des différents milieux typiques de Camargue
  • Focus sur les passereaux : identification à la vue et identification des cris et chants
  • Focus sur les oiseaux aquatiques : identification à la vue des principaux groupes d’oiseaux aquatiques (Limicoles, Anatidés...)

Botanique  :

 
Cette session servira à poser les bases nécessaires au développement de vos compétences en botanique : en étudiant en détail la morphologie et la croissance des plantes, vous pourrez obtenir une grande autonomie dans l’analyse des éléments diagnostiques permettant d’identifier les familles et les espèces de plantes. Pour les plus avancés, nous étudierons plus en détail les spécificités de la flore méditerranéenne (familles & espèces).

  • Comprendre la structure des plantes et leur mode de croissance
  • Savoir analyser et décrire les caractéristiques morphologiques des plantes
  • Savoir identifier les familles de plantes à partir de leurs caractéristiques morphologiques
  • Connaître et savoir reconnaître facilement les principales familles de plantes
  • Savoir utiliser et/ou renforcer ses compétences dans l’utilisation d’une flore professionnelle pour l’identification des espèces
  • Focus sur les orchidées : connaître la morphologie spécifique des orchidées et savoir identifier les espèces
  • Focus sur la flore commune : connaître et savoir reconnaître les plantes communes présentes dans une grande variété de milieu et/ou en région méditerranéenne.

Entomologie :

 
Outre les compétences de base permettant d’aborder l’entomologie générale, nous aborderons deux groupes d’insectes parmi les plus étudiés (papillons de jour et libellules), ainsi que quelques autres familles d’insectes fréquemment rencontrées.

  • Comprendre et savoir décrire la morphologie des insectes
  • Connaître et savoir identifier les ordres d’insectes
  • Initiation ou perfectionnement à l’identification et à l’écologie des papillons de jour
  • Initiation à l’identification des Libellules et Demoiselles
  • Savoir identifier et connaître l’écologie de quelques familles d’insectes représentatives au sein des différents autres ordres d’insectes (Coléoptères, Diptères, Hyménoptères, Hémiptères...)

Herpétologie :

 
Le début du printemps étant la période idéale pour l’herpétologie (étude de reptiles et des amphibiens), c’est lors de cette session qu’aura lieu l’essentiel de la formation en herpétologie dispensée au cours de l’année, avec les objectifs suivants :

  • Acquérir des connaissances de base sur l’herpétofaune : morphologie, biologie, écologie…
  • Développer des compétences de prospection sur le terrain : repérage des milieux favorables, méthodes de recherche et d’approche, réalisation de prospections nocturnes pour les amphibiens…
  • Savoir déterminer à la vue les reptiles et réaliser des suivis de population
  • Savoir déterminer à la vue et au chant les amphibiens

Compétences naturalistes transversales

Outre les compétences spécifiques à chaque discipline, un certain nombre de compétences naturalistes transversales seront également développées

  • Méthodes de progression autonome dans le naturalisme
  • Prise de note naturaliste pour permettre ou confirmer l’identification à posteriori
  • Enregistrement sur le terrain ou à posteriori des données naturalistes récoltées
  • Utilisation de bases de données naturalistes
  • Utilisation de clés d’identification
  • Techniques d’inventaire naturaliste

Les plus et les spécificités de cette formation

Une formation multi-disciplinaire

Comme toutes les formations que nous proposons, c’est une formation multi-disciplinaire ayant pour objectif de former les participants à l’ensemble des disciplines naturalistes et d’avoir une vision d’ensemble des milieux parcourus. Ainsi, même si cela n’est pas précisé dans le contenu, tous les sujets pourront être abordés au gré des rencontres sur le terrain !

Une formation adaptée à chacun

Afin d’adapter le niveau de la formation à différents niveaux de connaissances préalables, il y aura parfois des sessions en parallèle avec une session d’initiation sur un thème et une session perfectionnement sur un autre. Cela sera organisé en fonction des personnes présentes et de leurs compétences respectives. De plus, en terme de contenu, et dans la mesure du possible, nous aurons également une flexibilité pour adapter le programme de la formation aux demandes en amont des participants.

Recherche participative

Ces formations ont une forte dimension de recherche participative, car non seulement nous étudions les techniques et outils pour que les stagiaires puissent suite à la formation participer activement à l’amélioration globale des connaissances sur la biodiversité, mais de plus les données récoltées sur le terrain lors des séances pratiques de la formation servent également pour des projets de suivi de la biodiversité.

Matériel et bibliothèque complète sur place

Tout le matériel nécessaire sera disponible sur place (jumelles en prêt, longue-vue, loupe binoculaire, matériel pour la réalisation de moulages etc.).
Par ailleurs, une importante bibliothèque naturaliste sera disponible durant la formation concernant les thèmes abordés (>60 ouvrages). Cela vous permettra d’avoir les meilleurs ouvrages pour progresser efficacement quelque soit votre niveau et d’avoir à disposition tous les éléments pour une recherche bibliographique sur un thème précis.

Une formation conviviale

Nos formations sont denses et complètes, mais cela n’empêche pas d’avoir une ambiance très conviviale, tous les anciens participants pourront en témoigner !
Ainsi, en marge des temps de formation, des temps de détente et de jeu sont proposés, notamment en soirée. Par ailleurs, entre autres avantages (flexibilité, produits bio, prix), la préparation en commun des repas permet toujours de créer une ambiance très sympathique entre participants ! Enfin, une partie des participants sont des éducateurs scientifiques de l’ONG Objectif Sciences International : comptez sur eux pour mettre la bonne ambiance !

Déplacements sur place

Pour les temps sur le terrain, nous partirons parfois directement depuis le gîte, mais nous prendrons souvent aussi la voiture pour aller sur d’autres secteurs. En ce cas, un covoiturage sera réalisé avec les participants venus en voiture.
Sur le terrain, nous nous déplacerons à pied, mais nos marches ne seront pas intensives car entrecoupées de nombreux temps d’observations.

Le Matériel Utilisé

Une bibliothèque naturaliste complète sur tous les domaines naturalistes concernés sera à disposition lors de la formation. De nombreux ouvrages spécifiques sur la région seront également disponibles.
Outre le matériel personnel (voir « A prendre avec soi » ci-dessous), nous utiliserons sur le terrain des longues-vues d’observation, des filets entomologiques (filets à papillons, filets fauchoir, troubleau), divers petits matériels entomologiques (fioles, pinces...), des guides naturalistes, des clés d’identification ainsi que smartphones et tablettes pour enregistrer nos observations voire pour consulter de la documentation.
Des loupes binoculaires seront à disposition à l’hébergement pour des observations d’échantillons.

Le lieu

Nous serons basés au cœur du delta de la Camargue, entre le petit et le grand Rhône sur la commune d’Arles au lieu dit Mas Guinot. Situé à mi-hauteur entre la mer et l’entrée nord de la Camargue, nous serons à proximité de tous les types de milieux de Camargue (dunes côtières, marais salant, lagunes littorales, sansouïres, marais d’eau douce, roselières, rizières...) sans être trop loin non plus de ces autres gemmes que sont les Alpilles (garrigues, forêt méditerranéenne, milieux rupestres...) et la steppe de la Crau (prairies sèches, coussouls...).

Le Quotidien sur Place

La formation sera divisée entre temps sur le terrain (prédominants) et temps en salle.
Des sessions matinales (ornithologie) voire nocturnes (amphibiens, papillons de nuit) seront au programme.
Un planning détaillé sera présenté en début de formation. Néanmoins, il y aura très probablement de nombreuses adaptations pour suivre la météo et aller sur les différents terrain de prospection aux moments les plus favorables pour les différents groupes systématiques ciblés.

L'Équipe

Formateur principal : Sylvain Allombert, responsable du programme de recherche et d’éducation BIODIVERSITA au sein d’OSI. Sylvain possède 12 ans d’expériences dans la formation naturaliste, et a pu ainsi former des public extrêmement variés : agents de parc nationaux, de bureau d’étude, de collectivités territoriales, de l’éducation nationale, éducateurs à l’environnement, accompagnateurs en montagne mais aussi beaucoup de naturalistes amateurs et simples particuliers.
Autres formateurs : Eloy Sanchez-Arnal, Maxime Roumazeilles, Catherine Marais et Élodie Jocteur, éducateurs scientifiques à Objectif Sciences International apporteront des compléments sur certaines thématiques.

L'Hébergement

L’hébergement aura lieu dans deux gîtes contigus situés au Mas Guinot (http://www.camargue.fr/site/mas-guinot/). Nous y bénéficierons d’un site exceptionnel au cœur de la Camargue, avec des espèces emblématiques présentes à même la propriété comme le Rollier d’Europe.
Nous y serons hébergés en chambres de 2 ou 3 personnes.
Pour la restauration, nous avons fait le choix de repas préparés en commun pour plusieurs raisons :
- tout d’abord afin de bénéficier d’une grande flexibilité dans nos horaires pour pouvoir s’adapter aux contraintes de terrain et de météo, ainsi qu’aux régimes et allergies des participants
- ensuite afin d’avoir une alimentation correspondant à nos valeurs avec des produits bio et locaux autant que possible
- mais aussi afin de réduire les coûts de la formation par rapport à une restauration classique
- et enfin (et surtout peut-être !) car par expérience, cela permet une bien plus forte convivialité au sein du groupe !
Les repas seront organisés en amont par les éducateurs scientifiques d’OSI qui participent à la formation, mais tout le monde devra participer sur place pour la préparation.

A prendre avec soi

Pour la progression sur le terrain, des vêtements chauds et imperméables sont indispensables. Des bottes pour les marais, et des chaussures de marche convenables pour les autres terrains sont nécessaires. Pour les activités naturalistes, le matériel suivant vous sera utile : jumelles, petite règle, appareil photo, smartphone (pour l'enregistrement des données d'observation) ou carnet de terrain, loupe à main, guides naturalistes, lampe frontale ou lampe de poche pour les activités nocturnes. Jumelles, règles, loupes, guides naturalistes voir smartphones pourront vous être prêtés si besoin. Si vous en possédez, une longue-vue terrestre d'observation, des filets et du matériel entomologique seront utiles (tout vous sera prêté dans le cas contraire).

Nos partenaires

Voir également