Les stygobies pullulent en Australie Occidentale

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Les stygobies pullulent en Australie Occidentale

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Les troglobies sont des creatures qui passent toute leur vie confinees dans le milieu souterrain, dans les grottes, les fentes karstiques ou autres. Ils presentent des adaptations specifiques a la vie souterraine permanente telle que la depigmentation tegumentaire, la perte d’yeux et d’ailes et l’hypertrophie d’autres organes sensoriels. Les troglobies aquatiques sont appeles stygobies (de « Styx », le fleuve souterrain du Mythe grec). Cette faune aquatique souterraine habite les nappes karstiques et alluviales, les interstices et les grottes en relation avec la mer. Les rigueurs de l’epoque glaciere au Pleistocene, il y a environ 1,65 millions d’annees, seraient a l’origine de la migration d’especes terrestres vers le milieu souterrain dans l’hemisphere nord.
Inconnus encore il y a une quinzaine d’annees en Australie, les stygobies ont ete depuis trouves dans de nombreux aquiferes souterrains situes dans la zone aride de l’etat de l’Australie Occidentale. Ils sont particulierement abondants dans les croutes ou calcretes de 10 a 15 m d’epaisseur qui couvrent de vastes etendues du Yilgarn et du Pilbara. Des chercheurs du Western Australian Museum, de l’Universite de l’Australie Occidentale et du South Australian Museum ont litteralement peche a ce jour plus de 200 especes, la plupart nouvelles, dans les puits et trous de mine dissemines dans cette region.
Parmi les especes repertoriees jusqu’a present les amphipodes, ostracodes, copepodes et isopodes sont particulierement nombreux. Les calcretes du Pilbara par exemple contiennent autant d’especes d’ostracodes que le lac Baikal en Russie. Dans cet ancien craton ont ete egalement decouvertes deux especes appartenant a un groupe primitif de crustaces, les Spelaeogriphacea, portant a quatre le nombre d’especes connues a ce jour. Les deux autres especes reliques d’animaux vivants sur le Gondwana ont ete observees en Afrique du Sud et au Bresil.
Chaque calcrete possede une faune distincte indiquant que chaque groupe d’animaux a evolue isolement. Les variations genetiques notees dans un groupe d’amphibodes du Pilbara ont montre que les especes vivant dans des reseaux fluviaux differents sont moins proches les unes des autres que celles vivant dans un reseau fluvial donne. Il semblerait que ces invertebres partageaient un ancetre commun vers la fin du Miocene, il y a 10 a 13 millions d’annees. Ces donnees semblent confirmer l’hypothese selon laquelle les conditions plus arides qui prevalaient au debut du Miocene auraient initie l’exode de ces creatures vers le monde souterrain.
Les especes repertoriees et encore inconnues sont menacees par les activites pastorales et minieres consommatrices d’eaux souterraines. On assiste a une collaboration entre les industries et les scientifiques pour obtenir le plus rapidement possible des informations sur la distribution des stygobies et evaluer l’impact de leurs activites sur leur environnement.

Sources : NewScientist, No 2511, 06/08/2005

Nos partenaires

Voir également