Envoyer à un ami

La diminution des especes pollinisatrices met en danger la production (...)

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

La diminution des especes pollinisatrices met en danger la production (...)

↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

L’analyse d’etudes scientifiques effectuees sur les 115 plus importantes
plantes cultivees au monde dans plus de 200 pays, a permis a des chercheurs
allemands, en collaboration avec des experts francais, australiens et
americains, de mesurer precisement la part du rendement de ces plantes due
aux insectes pollinisateurs.
En effet, plus de 35% de ces plantes (fruits, legumes, epices, etc.)
dependent d’insectes pour assurer leur reproduction. Jusqu’a present, seules
des estimations grossieres avaient ete effectuees. Desormais, les
scientifiques peuvent donner, pour chaque espece, un pourcentage precis de
leur reproduction due a la pollinisation par les insectes. Ce pourcentage
varie entre 5 et 50% suivant les plantes.
Selon ces chercheurs, la diversite de l’alimentation humaine depend donc
largement des animaux pollinisateurs. Or, l’intensification de l’agriculture
et la destruction des ecosystemes conduisent a une perte de la biodiversite
de ces especes d’animaux et pourraient ainsi mettre en danger la production
et le rendement des plantes cultivees.
Ces resultats viennent d’etre publies dans la revue "Proceedings of the
Royal Society B : Biological Sciences".

Pour en savoir plus, contacts :
Dr. Alexandra-Maria Klein - Universite Georg-August de Gottingen, faculte
des sciences agronomiques, Waldweg 26, D37073 Gottingen - tel : +49 551 39
2257, fax : +49 551 39 8806 - email : aklein gwdg.de
Sources : Depeche idw, communique de presse de l’Universite Georg-August de
Gottingen - 27/10/2006
Redacteur : David Boucard, david.boucard diplomatie.gouv.fr

Nos partenaires

Voir également