Au Fil de l’Arbre ProvenceNiveaux 3 et 4

Cette année, Au fil de l'arbre niveau 3 t'attend pour un défi hors du commun ! C'est parti, direction la cime des arbres ! Voir descriptif détaillé

Au Fil de l’Arbre ProvenceNiveaux 3 et 4

Cette année, Au fil de l'arbre niveau 3 t'attend pour un défi hors du commun ! C'est parti, direction la cime des arbres ! Voir descriptif détaillé

Arbre - Niveau 3 - 15 jours - Provence
Des séjours de vacances qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets de sciences participatives pour le développement durable

Introduction

Quelle est le lien entre un projet de sciences participatives sciences participatives Les sciences participatives et sciences citoyennes sont au cœur de notre projet. En effet, c’est un moyen ludique et citoyen de compléter des travaux scientifiques.

Lors des différentes missions, nous regroupons les données que nous avons récoltées et les partageons avec le monde de la recherche. Cela permet à tous ceux qui sont intéressés par la recherche scientifique, sans pour autant avoir une implication directe dans la recherche, de s’informer des dernières avancées
Votre action contribue donc à l’avancée de la science !


L’exercice de vulgarisation scientifique prend différentes formes. Il peut s’agir de l’observation de différentes espèces animales : oiseaux, insectes, reptiles et mammifères, afin de les répertorier. Cela peut également s’appliquer à la biodiversité marine. La vulgarisation peut également être appliquée à la géologie grâce au développement des technologies satellites qui se sont démocratisées grâce à l’essor du drone (géo-référencement), et même dans le domaine de l’astronomie par la cartographie du ciel.

Les possibilités sont nombreuses et ne demandent qu’à être saisies.

L’expérimentation des nouvelles technologies de collecte scientifique fait partie intégrante de nos séjours. L’utilisation de la photographie numérique, des Spectrophotomètres, ainsi que de microscopes et de drones font partie du matériel que nous mettons à disposition dans nos colonies de vacances.
Les séjours que nous proposons sont aussi variés que les outils scientifiques à notre portée : observation de l’éclipse totale aux Etats-Unis en 2017, suivi des cétacés à Tahiti, ou encore découverte de la somptueuse panthère des neiges au Kirghizstan sont au programme.
et les chenilles processionnaires ?

Et bien c’est le séjour Au fil de l’arbre niveau 3 !

Chaque année, les chenilles processionnaires du pin gagnent du terrain. En 25 ans, elles se sont emparé d’environ 100 000 km2 de territoire français et progressent en moyenne de 5 kilomètres vers le nord du pays tous les ans. Conséquence palpable du réchauffement climatique, c’est à présent presque tout le territoire qui est favorable à son développement.

Ton défi durant ce séjour sera de mettre en place un protocole d’étude en lien avec l’INRA d’Avignon !

En plus de faire des sciences, tu apprendras des techniques de grimpe d’arbre qui te permettront au cours de ton séjour, de découvrir l’immense richesse de l’écosystème forestier. La croissance des arbres, le développement des plantes, la classification des insectes et des oiseaux… La forêt n’aura plus aucun secret pour toi.

Le Séjour

© OSI

Introduction

Comme les explorateurs scientifiques de l’Amazonie, mais ici, dans la Drôme, c’est en étant accroché à une corde que tu monteras avec une étonnante facilité le long des arbres.
Mais pour y faire quoi ? Et bien nous t’avons parlé d’un protocole de recherche.... Mais nous avons peut être oublié de préciser que ce dernier s’effectua à plusieurs mètres de haut !

En participant à ce projet de recherche, en plus de maîtriser différentes techniques de grimpe, tu te familiariseras avec des techniques d’études d’inventaire de flore et de faune, de relevés linéaires et autres procédés scientifiques !
Tu seras également amené à récolter et analyser les données produites grâce à ton protocole !

© OSI/Michiru NAKAYAMA /Hanna KLEINE-WEISCHEDE/Michiru NAKAYAMA

Cette année le thème central de notre étude sera : l’impact du changement climatique via l’étude des chenilles processionnaire et de leurs prédateurs !

Le projet scientifique est différent de celui réalisé par Au fil de l’Arbre dans les Pyrénées.
Si en Provence nous testons des hypothèses au sujet des différentes techniques de piégeages, dans les Pyrénées nous évaluons l’impact direct du piégeage de masse.
Les techniques et le matériel utilisés est donc différents.

Mais ce n’est pas tout ! La cime des arbres ne sera pas uniquement notre terrain d’étude scientifique, elle deviendra également, le temps d’un séjour, notre salle à manger et même notre chambre…

Et oui, durant ton séjour, si les conditions météorologiques les permettent, tu auras la chance de dormir au moins une nuit dans un hamac, perché à plusieurs mètres de haut !
Qu’elle expérience !

Alors viens nous aider à relever ce défi !

Le séjour

En France les forêts représentent une grande partie du territoire, alors comment préserver ces écosystèmes et pourquoi ?
C’est à travers un grand nombre d’expériences scientifiques que tu tenteras de répondre à ces questions afin d’être en mesure de proposer des changements en faveur du développement durable.
C’est donc dans la canopée que ton séjour se déroulera. Combien de temps seras-tu capable de rester en hauteur sans poser ne serait-ce qu’un pied par terre ? Ça sera à toi de nous le dire !

© OSI

Les arbres t’ont-ils déjà compté leur histoire ? Nul besoin de se plonger dans l’univers de la Terre du Milieu pour écouter ce que racontent les Ent. Au fil de l’arbre va te permettre de décrypter tout cela. Des racines à la cime, de la symbiose au parasitisme, ces géants verts n’auront plus de secret pour toi.

© OSI

Ton projet te permettra de passer le plus clair de ton temps dans les arbres afin de les connaitre et de les reconnaître, puis pour étudier leur état de santé, leur évolution.
Du haut des affûts que tu auras construits et grâce aux pièges photos subtilement dissimulés, tu pourras observer les animaux dans leur habitat naturel. Un nid de vautour fauve, une tanière de blaireau…. Entrons dans leur intimité, là où ils se nourrissent et s’épanouissent, le tout en toute discrétion !
Cela nous permettra d’avancer sur notre objectif principal qui est de trouver des moyens de réguler les populations de chenilles processionnaires du pin.

© OSI

Durant l’étude, tu apprendras à mouler les empreintes laissées par les animaux sauvages et à utiliser des jumelles afin d’obtenir des observations visuelles et faire des comptages !
Tu apprendras à manipuler des appareils de mesures sophistiqués et du matériel de laboratoire. Tu sauras traiter les données que tu auras récoltées. C’est-à-dire les analyser afin d’arriver à une conclusion et mettre en place des actions concrètes.

© OSI

Le terrain, riche en prélèvements et en observations nous amènera à des séances en laboratoire pour tester quelques expériences végétales (photosynthèse, effet de serre), pour prendre le temps d’identifier et apprendre à utiliser les outils de détermination.

© OSI

Le séjour Au fil de l’Arbre bénéficie du label « Give a Hand to the United Nations ». Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Et bien c’est un dispositif pédagogique qui permet aux citoyens de venir s’impliquer à l’ONU, en présentant par exemple les résultats des recherches menées lors des différents projets.
Ce qui veut dire que ceux d’entre vous qui le veulent peuvent venir à l’ONU de Genève en décembre 2017 afin de présenter les résultats que nous auront obtenus durant l’été !

Le quotidien sur place

Durant ton séjour, ton rôle sera de mettre un place un protocole d’étude afin de trouver des solutions de régulation pour les populations de chenilles processionnaires.
Tu contribueras également à l’analyse la biodiversité et à la caractérisation des habitats associés par étude physique et physico-chimique de l’échelle du relevé jusqu’à celle du paysage.
Tu auras la chance de pouvoir rencontrer des acteurs locaux en matière de biodiversité. Des responsables de la communauté de commune, en passant par des gardes de l’ONF ou des propriétaires forestiers, tes séances d’échanges promettent d’être riches en informations.

© OSI

Mais un séjour chez nous c’est aussi les grand jeux, les baignades, les ateliers pizzas maison au feu de bois et surtout, la bonne humeur !



Vidéo

Le Projet de Recherche

Le séjour Au Fil de l’Arbre fait partie du Programme de Recherche PERCEPTION qui cherche à mieux comprendre les relations entre tous les êtres vivants d’un écosystème dans le but de proposer des solutions écologiques innovantes de production agricoles et de gestion des forêts.
En effet la forêt est aussi une ressource pour l’homme. Bien gérée elle permet de nous fournir matériaux de construction et énergie… mais peut-elle aussi nous nourrir et nous soigner ?
Et dans de nombreux pays, les arbres concurrencent les terres agricoles et survie rime parfois avec déforestation… Alors peut-on cultiver en forêt ? Et d’ailleurs, pourquoi commence-t-on à voir tous ces agriculteurs qui plantent des arbres dans leurs champs pour augmenter la quantité de leurs récoltes ? Peut-il y avoir cohabitation entre écosystèmes riches et ressources alimentaires ?
C’est tout ce que ce projet souhaite mettre en lumière en nous rendant acteur de nos réponses… expérimenter pour comprendre, explorer pour connaitre…

© OSI

Concept Appris sur le séjour

Ecosystèmes - Anthropologie - Arbres - Co-évolution - Connaissances ancestrales - Ethno-botanique - Insectes - Photosynthèse - Plantes carnivores - Plantes médicinales - Sous-bois - Permaculture - Techniques de grimpe en arbre et accrobranche

Le Matériel Utilisé

Filet à papillons - Herbier - Jumelles - Loupe de terrain - Loupe binoculaire - Lunettes d’observation - Matériel de laboratoire - Microscope - Photographie numérique - Piège à insectes - Pièges à petits animaux - Terrarium - Lames et lamelles pour microscope - Trousse de dissection (pince scalpel ciseaux) - Matériel de grimpe en arbre et a

Le lieu

Le centre de vacances de Musiflore se situe dans la Drôme provençale, entre la petite ville de Dieulefit et le village de Bourdeaux. Cette partie de la Drôme est renommée car elle fait partie des communes de la biovallée, qui ont pour objectif de développer et d’aménager un territoire rural européen de référence en matière de développement durable (http://www.biovallee.fr). Ainsi, c’est un endroit dynamique et préservé, où les risques de contamination aux pesticides sont moindres et les cours d’eau, peut-être, plus sains. En parlant de cours d’eau, la Drôme est aussi connue pour les baignades intempestives autant que festive ! Proche de notre centre, nous avons accès à un très bel endroit où il est possible de se baigner dans un des affluents de la Drôme : le Roubion.

Le contexte agricole, culturel et artistique de cette partie de la France, en font un endroit privilégié. En effet, nous pouvons, à pied, aller visiter des fermes et exploitations agricoles, particulièrement les chèvreries productrices du fameux Picodon, fromage renommé, dans une ambiance familiale. A une vingtaine de minutes du centre de Musiflore, la petite ville de Dieulefit, avec son centre ancien, nous propose toute les semaines un grand marché où artistes et artisans côtoient les producteurs locaux. De l’autre côté, Bourdeaux est une petite bourgade possédant un vieux château en ruine et un centre médiéval qui accueille, une fois dans l’été, une grande fête médiévale qui se clôture par un magnifique feu d’artifice. Toutes ces activités, qui se font selon la période de l’été et les envies des participants, apportent un plus culturel à nos activités scientifiques et permettent d’avoir une approche intégrée du territoire.

Vue aérienne de la forêt de Saoû, et de cette formation géologique particulière : le synclinal perché.


En ce qui concerne la faune et la flore, cette région n’est pas en reste. Des vautours fauves passent au-dessus du centre. On peut également trouver de nombreuses espèces d’orchidées, il n’est pas rare de croiser un chevreuil, ou des insectes protégés.
Les randonnées dans la région offrent de superbes paysages, par exemple, juste derrière le centre, 500 m d’altitude plus haut (environ 3h de marche en prenant le temps), les points de vue sont saisissants !
Un peu plus loin à quelques encablures en vélo cette fois, juste derrière le petit village de Saou, se trouve la forêt du même nom, niché dans un synclinal inversé (formation géologique très singulière). Bref, le cadre est plus que sympathique.
Nos activités dans la Drôme s’intègrent donc dans une démarche écologique, c’est-à-dire un tout, où sciences et activités manuelles, culture et nature s’associent à la vie quotidienne pour faire grandir les participants… et notre équipe !

© OSI
Notre spot de baignade, le Picodon est l’occasion de visiter des fermes productrices de ce fromage local à succès, la faune et la flore sont très riches, ici une orchidée (Ophrys insectifera).

Le Quotidien sur Place

Durant ton séjour, ton rôle sera de réaliser des études d’impacts, de suivis d’espaces naturels et d’indices de qualité des écosystèmes. Tu contribueras également à l’analyse la biodiversité et à la caractérisation des habitats associés par étude physique et physico-chimique de l’échelle du relevé jusqu’à celle du paysage.
Tu auras la chance de pouvoir rencontrer des acteurs locaux en matière de biodiversité. Des responsables de la communauté de commune, en passant par des gardes de l’ONF ou des propriétaires forestiers, vos séances d’échanges promettent d’être riches en informations.
L’objectif sera dans un premier temps de percer les secrets de la forêt. D’y découvrir la faune et la flore qui s’y trouvent et d’en comprendre l’intérêt ; comprendre la biodiversité ainsi que les services écosystémiques.
Dans un second temps, tu seras amené à proposer des solutions durables quand aux actions à mettre en place afin de préserver la biodiversité de chacun des sites étudiés.

L'Équipe

Solène TOUZEAU
Après l’obtention en 2011 d’un master de Biologie des Organismes et des Populations à l’Université de Bourgogne, elle intègre l’ONG Objectif Sciences International en juin 2012 et devient Educatrice Scientifique sur le camp Biotech Connection.
En 2013, elle accepte le poste de Responsable du programme de recherche PERCEPTION.
Elle encadre depuis cette date différents camps comme Au fil de l’arbre, Au fil de l’eau ou encore Le sol et ses secrets.
La première expédition du programme PERCEPTION s’est déroulée en août 2015 lors d’une expédition test en Guyane Française.
Il s’agit du séjour Au fil de l’Amazonie !
Cette été nous y retournons afin de mener notre 3e expédition ! Les inscriptions sont déjà ouvertes et le nombre de places limité !

Gabriel, éducateur grimpe arbre avec OSI depuis 2014.

L'Hébergement

Le centre de vacances de Musiflore se situe en pleine nature, avec environ 48 ha de terrain, partagés entre forêts et prairies. Les propriétaires alentour nous accueillent également, à condition de respecter leur travail (ne pas aller dans les champs juste avant la fauche par exemple) et de les prévenir. Nous nous trouvons donc dans un immense terrain de découvertes et d’aventures, ou seule la taille de nos enjambées est une limite.

Le centre, rénové récemment, de nombreuses salles d’activités, petites ou vastes.

Sur ce séjour vous aurez la possibilité de dormir au moins une nuit dans des tentes ou hamacs accrochés dans les arbres , et ceci EN TOUT SECURITE !

Les repas seront pris parfois au Centre situé à proximité immédiate, parfois sur le campement des Grimpeurs en Arbres ! Souvent dehors, et toujours à l’ombre par grande chaleurs, ce qui est très agréable.

Les douches sont prises au Centre de Vacances, quotidiennement.

Le Centre de Vacances possède aussi un auditorium pourvu de tous le matériel pour faire des spectacles en tous genres. D’autres bâtiments, un peu plus loin, se constituent d’une vieille ferme, aussi rénovée, dans laquelle un four à pain est encore en activité. Il nous arrive donc souvent de faire du pain, voire… des pizzas !

Ceci s’intègre dans nos objectifs liés à notre impact écologique. Sur ce Centre, nous avons axé notre démarche autour de l’alimentation. Le lieu est idéal car la production locale est importante et de nombreux agriculteurs sont respectueux de l’environnement (le centre se situe dans un groupement de commune, appelé biovallée, engagée pour une agriculture respectueuse de l’environnement). Aussi, les participants consomment le pain qu’ils produisent (deux à trois jours par semaine pour l’instant) et ils confectionnent entièrement leurs goûters. Les menus sont allégés en aliments carnés et sont réfléchis pour apporter tout ce qui est nécessaire, d’un point de vue énergétique, à base de produit frais. Ceci a été possible grâce à une collaboration étroite avec toute l’équipe du centre Musiflore.

En effet, le centre Musiflore s’intègrent aussi dans une démarche écologique (chaudière à bois, nombreuses pancartes de sensibilisation, soucieux du bilan énergétique, alimentation saine, etc…).
Nous essayons également de réduire nos déplacements, notre consommation d’impression, l’achat de consommable de matière recyclée, etc…
Dans et autour du centre, nous avons tout ce dont nous avons besoin pour nos activités : terrains dégagés pour des grands jeux ou faire décoller des drones, forêts étendues à explorer et étudier, prairies à orchidées, grands arbres impressionnants, rivières à étudier ou pour se baigner…
Le centre Musiflore est donc parfait pour s’éclater dehors ou à l’intérieur !

Durant ces vacances, vous vivrez donc au cœur de votre projet de recherche. En effet, ce séjour sera 100% nature ! C’est au beau milieu des arbres que vous aurez la chance de vous réveiller chaque matin. Ensuite vous mettrez en place différents protocoles en forêt et vous familiariserez avec différentes techniques de grimpe d’arbre.
Pas d’inquiétude, sanitaires (toilettes et douches) eau chaude et repas chauds seront assurés !
A l’occasion de soirées feu de camps, vous apprendrez la maîtrise du feu (efficience, chaleur) et sa gestion en toute sécurité. Toutefois, le concours de chamalow grillés n’est pas exclu !

Cliquez sur ce lien si vous voulez visualiser tous les séjours qui sont proposés sur le Centre de Séjours Scientifiques OSI Provence.

Situation du Centre de Vacances

Au cœur d’un terrain préservé de 49 hectares de prairie et forêt :
Les jeunes seront hébergés dans des chambres joliment équipées de 2 à 6 places, au sein du Centre Musiflore implanté à Crupies, au cœur des Pré-Alpes Provençales depuis 1966.
Entièrement rénové, ce bâtiment d’initiation aux activités musicales, d’expression artistique et de découverte de la Nature, est particulièrement bien adapté aux activités scientifiques et culturelles de l’ONG.

Ce Centre nous permettra de vivre nos séjours immergés dans la nature et nous bénéficierons de plusieurs salles d’activités sur l’ensemble de l’infrastructure de la propriété. Une grande salle, qui permettra à la fois l’organisation des boums et des retransmissions de vos enfants les samedis après-midi, sera également utilisée.

Nous nous devons de vous prévenir que la région regorge d’activités de toutes sortes, ruisseaux à découvrir, prairie à explorer, forêts à arpenter...

Et tout ça, au soleil !

Quant à eux, les parents pourront aussi décider de profiter d’un hôtel dans la région, que ce soit la veille de leur arrivée sur les lieux, ou bien pour venir assister à la Retransmission de leurs enfants le samedi après-midi (veille du départ, le dimanche). Les parents pourront aussi profiter de la région pour toute la durée du séjour.
Outre les nombreux hôtels et auberges disponibles dans la région, le Centre de Vacances Musiflore où se situeront les séjours, est également à votre disposition pour la nuit du samedi au dimanche.

Documents produits

Pour les personnes qui voudraient suivre les aventures du programme de recherche PERCEPTION, vous pouvez aimer et partager la page « OSI PERCEPTION » via facebook.

Dans la presse

Reportage France 2 :

Séjours 2015 :

Photos / Vidéos

© LadromeTourisme : Lionel PASCALE

© OSI/Sandra LOPEZ/Maya Vidon-White

© agroof

© OSI

© OSI

© OSI

© OSI

© OSI

Nos partenaires

Voir également