Envoyer à un ami

ADN de dinosaure : l'incroyable découverte

Dans un crâne de dinosaure à l’origine de la découverte, ce cartilage fossilisé provenant d’un crâne de bébé Hypacrosaurus stebingeri, (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

ADN de dinosaure : l'incroyable découverte

Dans un crâne de dinosaure à l’origine de la découverte, ce cartilage fossilisé provenant d’un crâne de bébé Hypacrosaurus stebingeri, (...) ↓ Lire le descriptif détaillé plus bas ↓

Dans un crâne de dinosaure à l’origine de la découverte, ce cartilage fossilisé provenant d’un crâne de bébé Hypacrosaurus stebingeri, retrouvé en 1988 aux États-Unis des cellules en cours de division observées dans le fossile, elles présentent d’étranges taches sombres dans la zone où sont censés se former les chromosomes.
Avec de l’ADN à l’intérieur !
La présence d’ADN été confirmée par un test de détection (point rouge). Voici donc la première trace d’un génome de dinosaure jamais découverte.

La communauté scientifique en était sûre : l’ADN ne peut en aucun cas se conserver au-delà de 1 million d’années. Mais voilà qu’un minuscule fossile vient de balayer ses certitudes, rapporte Marie Atteia. Si l’on parvient à le décrypter, le matériel génétique qu’il recèle pourrait révolutionner nos connaissances sur les dinosaures.

L’équipe de paléontologues américains et chinois à l’origine de cette incroyable découverte est bien réelle. Et elle n’a pas eu besoin d’une improbable trouvaille, tel le moustique gorgé de sang et piégé dans de l’ambre imaginé par les scénaristes hollywoodiens.

Vous voulez en savoir plus ? Allez consulter le lien de l’article scientifiques :
https://academic.oup.com/nsr/advanc...

La réalité est plus simple :
c’est dans un tout petit fossile découvert il y a plusieurs dizaines d’années, un anodin morceau de cartilage pétrifié, que se cachait ce trésor. Comme un clin d’œil supplémentaire, c’est le conseiller scientifique du fameux film de science Science La science est désormais l’affaire de tous. Découvrez la science d’une manière ludique et active. Nous vous proposons d’en découvrir plus sur nos expéditions à la voile, découverte du plancton. -fiction, Jack Horner, qui en avait fait la découverte à la fin des années 1980, au sein de la formation rocheuse Two Medicine, dans le Montana (États-Unis). Sur les lieux reposaient plusieurs vestiges de dinosaure à bec de canard, de l’espèce Hypacrosaurus stebingeri, un herbivore qui pouvait atteindre 10 m de longueur et vivait en Amérique du Nord il y a 75 millions d’années. B-)

Et voilà que 30 ans plus tard, alors qu’elle réanalyse l’un de ces fossiles, un morceau de cartilage provenant du crâne d’un bébé, Alida Bailleul, paléontologue à l’Académie chinoise des sciences, observe un étonnant phénomène : à l’intérieur de certaines cellules, notamment celles figées en pleine division, d’étranges taches sombres sont visibles à l’endroit même où l’ADN est censé se condenser en chromosomes (voir page précédente) ! Fébriles, les chercheurs injectent alors dans les tissus des molécules fluorescentes, qui ont pour propriété de se lier spécifiquement aux bases azotées de l’ADN. « Le noyau à l’intérieur des cellules s’est coloré, ce qui prouve que de l’ADN a été détecté », s’enthousiasme Alida Bailleul.

UN RÉSULTAT DÉROUTANT :-O

Vous voulez en apprendre encore plus sur le temps des dinosaures ? Alors rejoignez l’équipe Paleozoïc dans ses folles aventures ! Dans la Drôme, en Angleterre ou en Suisse Colonie de vacances
Valais
Suisse
L’ONG Objectif Sciences International propose chaque année plusieurs colonies de vacances scientifiques dans le Valais Suisse, avec différentes thématiques (faune & flore, architecture, paléontologie, géologie, drones...). Vous trouverez des informations en suivant ce lien sur les séjours nature.
… en expédition ou sur le camp de base ;-)

et à partir de 7 ans !

Allez jetez un œil sur nos séjours en évolution
http://www.vacances-scientifiques.c...]]


Liens Sciences et Vie :
https://www.science-et-vie.com/scie...

Nos partenaires

Voir également